Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie produira plus d’électricité à partir des énergies renouvelables

L’Algérie produira plus d’électricité à partir des énergies renouvelables

mardi 24 mars 2009, par Rédaction

L’Algérie pourra produire 30% de son électricité à partir des énergies renouvelables à l’horizon 2050 selon le PDG de New Energy Algeria Badis Derradji.

L'Algérie veut se développer dans les énergies renouvelables. Selon lui, l’Algérie peut devenir un net exportateur de cette énergie vers l’Europe au regard de la disponibilité de la ressource solaire et de sa proximité du marché européen. Pour exporter vers l’Europe, le pays doit d’abord multiplier les centrales solaires au sud et créer des réseaux de transport et des interconnexions sous-marines avec l’Europe avec qui l’Algérie doit négocier l’accès de son énergie à ses marchés, a résumé M. Derradji. La relance de cette énergie alternative a besoin de l’application de mesures incitatives pour les producteurs et de la création d’un réseau d’industriels pour produire localement les équipements nécessaires pour permettre la réduction des coûts de production et mettre fin à la dépendance vis-à-vis de fournisseurs mondiaux qui imposent leur prix.

Néanmoins, le Pdg de New Energy Algeria (Neal) a précisé que les incitations prévues par le décret de 2004 relatif aux coûts de diversification de la production d’électricité, fixant la prime accordée aux producteurs de l’énergie solaire à 300% du prix de référence de l’électricité, n’ont pas été appliquées puisque l’opérateur du marché, chargé de fixer ces prix de référence du marché, n’a pas encore été mis en place. Pour sa part, le directeur général de BP Algérie, Akli Brihi, a suggéré de hâter les investissements dans les énergies renouvelables et de ne pas attendre l’après-pétrole : « La date 2050 me semble un peu très loin, l’Algérie doit investir massivement dans les énergies alternatives car l’après-pétrole est inéluctable », a-t-il suggéré.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier