Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie se dotera d’une entreprise spécialisée dans les matières (...)

L’Algérie se dotera d’une entreprise spécialisée dans les matières radioactives

lundi 17 novembre 2008, par Rédaction

L’Algérie va créer une entreprise spécialisée dans les matières radioactives selon le ministre de l’énergie Chakib Khelil.

Une entreprise spécialisée dans les matières radioactives en Algérie. Une entreprise de recherche, de développement et de commercialisation des matières radioactives sera créée en Algérie dans le cadre de la loi sur l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire qui sera promulguée au début de l’année 2009, a indiqué hier le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil. Dans un point de presse animée en marge de la 4e Semaine de l’énergie en Algérie, le ministre a déclaré qu’il s’agira d’une entreprise « qui aura ses propres ressources financières et humaines et qui ne dépendra donc pas de l’évolution des prix du pétrole pour fonctionner à long terme, c’est-à-dire sur une période de 30 à 50 ans ». M. Khelil a indiqué que la nouvelle entité travaillera « dans le cadre de partenariat avec Sonatrach ou d’autres compagnies étrangères » et cela pour « la production de l’uranium ou encore de l’énergie solaire ».

Le développement de l’utilisation pacifique du nucléaire se fera dans le cadre d’un programme à long terme qui s’étendra jusqu’en 2050, a dit le ministre tout en précisant que la loi qui sera promulguée consacrera « la séparation entre le rôle de puissance publique de l’Etat et le rôle commercial qui sera à la charge de la future entreprise ». S’agissant du financement du futur programme, le ministre a fait savoir que « les entreprises ne pourront pas prendre seules en charge le développement de l’énergie nucléaire qui coûte très cher. Leur niveau de contribution sera le même que celui apporté dans le cadre de leurs activités actuelles et l’Etat apportera le différentiel ». Comme pour le développement des énergies renouvelables en Algérie, « l’Etat doit prendre en charge le démarrage du processus ». Dans ce cas, il devra apporter son appui « au développement de l’énergie solaire qui va lui permettre à long terme de générer une plus-value grâce aux réserves de gaz supplémentaires qui pourront être exportées ou utilisées pour l’industrie pétrochimique ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant