Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut développer sa production céréalière

L’Algérie veut développer sa production céréalière

lundi 30 mars 2009, par Rédaction

L’Algérie ambitionne de porter sa production céréalière à plus de 53 millions de quintaux par an à l’horizon 2014.

La production céréalière de l'Algérie demeure faible. Avec des conditions climatiques favorables et des facilitations accordées aux agriculteurs durant la campagne labours-semailles, atteindra-t-on la production record de céréales enregistrée en 2007 ? C’est la question que se posent les responsables du secteur de l’agriculture, notamment suite à l’entame d’un vaste plan de restructuration de la filière, basé essentiellement sur l’intensification et l’amélioration du rendement avec, comme objectif final, de produire, à l’horizon 2015, quelque 50 millions de quintaux par an. Au département ministériel de Rachid Benaïssa, on reste persuadé que la démarche engagée vise à réduire progressivement l’impact de la facture alimentaire de l’Algérie qui est passée de 4,49 milliards de dollars en 2007 à 7,82 milliards de dollars en 2008, dont 3,97 milliards pour les céréales. A trois mois de la campagne moissons-battages 2009, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a rendu public, hier, un communiqué dans lequel il explique la problématique de la production céréalière en mettant l’accent sur « la souveraineté nationale qui reste tributaire du niveau de sa sécurité alimentaire ».

Quant à la nouvelle stratégie agricole de l’Algérie, elle est perçue comme « l’un des principaux éléments garantissant une sécurité alimentaire durable, la filière céréales se trouve ainsi placée au cœur de la politique du renouveau de l’économie agricole et du renouveau rural, initiée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural ». Il faut dire que la céréaliculture est, actuellement, menée sur une superficie moyenne ensemencée de 3,2 millions d’hectares avec une surface à potentiel avéré de 1,2 million d’hectares. Selon le chargé de la communication du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), Djamel Barchiche, « la moyenne de production durant les quatre dernières années, soit de 2004 à 2008, est de 34,3 millions de quintaux, (dont 23,3 millions de blé), avec des fluctuations liées au climat qui vont de 9,3 millions de quintaux (dont 7,6 millions de blé) en année sèche jusqu’à 43 millions de quintaux en année humide (dont 29 millions de blé) ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier