Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut développer ses exportations des produits de l’artisanat

L’Algérie veut développer ses exportations des produits de l’artisanat

mardi 4 novembre 2008, par Rédaction

L’Algérie ambitionne de développer les exportations des produits issus de l’artisanat selon Ahmed Benabdelhadi.

L'Algérie et exportations des produits de l'artisanat. Les recettes de l’Algérie générées par les produits de l’artisanat pourraient atteindre 162 millions de dollars d’ici à 2010, a déclaré Ahmed Benabdelhadi, directeur général de l’artisanat et des métiers au ministère de la PME et de l’Artisanat. « Ces recettes sont largement possibles s’il l’on devait tabler sur une moyenne de 80 euros par touriste, d’autant que le nombre des étrangers en visite en Algérie dépasse largement 300 000 personnes par an, sans compter les émigrés », a-t-il affirmé hier au siège du ministère, lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la Journée nationale de l’artisanat qui sera célébrée le 9 novembre à Biskra. M. Benabdelhadi a précisé, par ailleurs, que l’Algérie a bénéficié de l’assistance internationale afin de promouvoir les produits de l’artisanat à l’étranger et que, d’après l’expertise internationale, la promotion des exportations commence d’abord au niveau local en ciblant les touristes. « La stratégie consiste à mettre à la disposition du touriste étranger en visite en Algérie tout au long de son séjour des vitrines d’exposition suivant les itinéraires susceptibles d’être empruntés », a-t-il expliqué.

Cette stratégie se traduit sur le terrain, entre autres, à travers les vitrines de présentation de produits de l’artisanat au niveau de quatre aéroports du pays, ceux d’Alger, de Constantine, de Tamanrasset et d’Oran. Ce même responsable a regretté que certains produits algériens qui étaient présents sur certains marchés étrangers durant les années 1980 aient complètement disparu avec l’ouverture de l’économie nationale qui a engendré la disparition des institutions d’appui aux artisans en Algérie. Il a cité, à titre illustratif, le tapis algérien qui était présent sur le marché allemand. « Nous comptons remédier à ce revirement à travers l’organisation et la multiplication des Salons professionnels et commerciaux ainsi que la participation permanente aux foires organisées à l’étranger », a-t-il assuré. En matière de création d’emplois, le secteur de l’artisanat compte passer de 288 704 artisans enregistrés actuellement à 306 000 d’ici à la fin de l’année. Malgré ce chiffre appréciable, M. Benabdelhadi a prévenu que 70 % de la population activant dans ce secteur dépasse 30 ans et ne représente que 3,2 % du secteur de l’emploi en Algérie, contre 10 % durant les années 1970. Face à ce déclin, le ministère de la PME mise sur la formation permanente des jeunes artisans afin de préserver le riche patrimoine ancestral de l’Algérie.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant