Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’Egypte au service d’Israël

L’Egypte au service d’Israël

lundi 1er février 2010, par Rédaction

L’Egypte a décidé de construire un mur d’acier la séparant de Gaza suite aux pressions des Etats-Unis et d’Israël.

L'Egypte au service d'Israël. Le problème avec le mur en acier construit par l’Egypte, c’est son timing. En effet, un an jour pour jour après le début de l’agression israélienne contre la bande de Gaza, Le Caire a entamé des travaux tout au long de la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza afin d’y ériger un mur. Sa particularité : il est en acier et est épais d’un demi-mètre et d’une profondeur de 20 mètres. Son objectif : empêcher les Palestiniens de creuser des tunnels entre les deux côtés de la frontière. Officiellement, les Egyptiens arguent du fait que ces tunnels soient utilisés pour la contrebande d’armes et de drogue. En réalité, ces tunnels, uniques moyens d’accès au monde « libre » pour le million et demi de Palestiniens qui croupissent dans cette prison à ciel ouvert qu’est la bande de Gaza, sont tout autant utilisés pour convoyer nourriture, médicaments et rudiments d’armes pour la résistance contre l’occupation israélienne.

Une question s’impose dès lors : quelles sont les motivations de l’Egypte ? D’aucuns poseront la question autrement : qui motive le pouvoir égyptien pour qu’il entreprenne une telle initiative inédite dans les annales des relations interarabes ? La réponse est à chercher dans les arrière-plans qui ont commandé l’agression israélienne de l’hiver 2008-2009 contre la bande de Gaza. Les indices ne manquent pas. C’est à partir du Caire que l’ex-ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a menacé le mouvement Hamas d’extermination s’il ne respectait pas à la lettre le modus vivendi entre les deux parties, le tout malgré les agressions et les provocations israéliennes. De plus, la position égyptienne au début de l’attaque israélienne a été qualifiée de scandaleuse par les observateurs internationaux parce qu’elle a légitimé à demi-mot l’entreprise criminelle du gouvernement Olmert. En attendant la fin de l’occupation de la Palestine, le symbole est à la mesure de l’enjeu : en 2009, le monde a célébré le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin. Un mois plus tard, le mur de Gaza a été érigé par l’Egypte pour condamner Gaza et son peuple à la prison à vie, une prison à ciel ouvert.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant