Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’aéroport de Béjaïa en plein essor

L’aéroport de Béjaïa en plein essor

lundi 7 septembre 2009, par Rédaction

L’aéroport de Béjaïa ouvert au trafic national et international, est en train de se forger une réputation solide.

L'aéroport de Béjaïa. Le directeur de l’aéroport Abane-Ramdane de Béjaïa, M. Noureddine Kerrouche, se plaît à souligner, non sans raison, que « par notre expérience en matière de gestion tous aspects confondus de l’aéroport, nos traditions, les diverses commodités que nous offrons, sans doute, de nombreux passagers de Sétif et de sa région, en dépit de l’existence d’un aéroport dans la capitale des Hauts Plateaux, demeurent fidèles à celui de Béjaïa ». Cet aéroport, en effet, dispose désormais d’un incontestable capital expérience car ouvert au trafic en 1981 avant d’être homologué en 1983. Cependant, il n’a, en fait, commencé à prendre son envol que dans les années 1990, endossant, dès lors, toutes les responsabilités propres à un aéroport international avec, vers 1993, 780 passagers en international annuellement. Sinon, avant 1992, seuls les vols nationaux - un trafic qui ne dépassait pas les 20 000 passagers/an en local - y étaient traités. Pourtant, avec le temps, l’aéroport Abane-Ramdane de Béjaïa « est devenu de loin beaucoup plus international que national ; 153 000 passagers y ont été enregistrés à la fin de l’année 2008, » indique le directeur de l’aéroport, M. Noureddine Kerrouche. Et de préciser : « Nous traitons 75 % du trafic, vers la France essentiellement, notamment Paris avec deux vols réguliers, ainsi que Marseille et Lyon. »

Cet aéroport civil, urbain et à vocation internationale dispose, selon son manager actuel, de tous les moyens nécessaires requis, aussi bien matériels qu’humains, pour assurer d’autres navettes en dehors des seules lignes entre l’Algérie et la France. Et à propos de trafic, il faut savoir qu’actuellement, les provenances nationales sont celles d’Alger, d’Oran, de Hassi Messaoud (Hassi R’mel, In Aménas, cette dernière ligne faisant l’objet de vols réguliers, faut-il le souligner, étant en majorité utilisée par des employés de stations pétrolières du Sud algérien. Le Boeing 737 est le type d’appareil qui assure ces liaisons mais l’on a également recours aux ATR (avions à hélices) pour certaines liaisons domestiques (vols nationaux) telle que Oran - Béjaïa. Les vols internationaux, quant à eux, ne sont assurés que par Boeing ou Airbus. Sachant que les compagnies qui opèrent au niveau de l’aéroport Abane-Ramdane de Béjaïa sont Air Algérie, Aigle Azur et Tassili Airlines pour le moment, et ce d’une manière régulière. Le directeur de l’aéroport souligne, par ailleurs, que 40 % du trafic annuel est le fait de la saison estivale (fin août, début septembre étant la période des départs, du retour en France), car il y a, en cette saison, beaucoup plus d’affluence que durant le reste de l’année.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant