Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’avion d’Air France probablement foudroyé

L’avion d’Air France probablement foudroyé

mardi 2 juin 2009, par Rédaction

L’avion Airbus A330 d’Air France disparu au dessus de l’océan atlantique aurait été probablement foudroyé mais aucune piste n’est à exclure selon les experts.

Un avion d'Air France. L’hypothèse la "plus vraisemblable" est que l’avion d’Air France disparu lundi entre le Brésil et la France avec 228 personnes à bord "a été foudroyé", selon François Brousse, directeur de la communication de la compagnie française. "Nous sommes sans doute face à une catastrophe aérienne. Toute la compagnie est auprès des familles dont elle partage la douleur", a déclaré de son côté Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d’Air France, qui s’exprimait au siège de la compagnie à l’aéroport parisien de Roissy dans une conférence de presse. "Le plus vraisemblable est que l’avion a été foudroyé", a indiqué devant la presse M. Brousse. L’avion, avec 228 personnes à bord - 216 passagers dont 126 hommes, 82 femmes, sept enfants et un bébé, ainsi que douze membres d’équipage, "est entré dans un zone orageuse avec de fortes perturbations qui a provoqué des dysfonctionnements".

L’A330 a décollé de Rio à 22H19 GMT, selon M. Gourgeon. Les contacts radio étaient normaux jusqu’à 01H30 GMT, heure du dernier contact entre l’équipage et le contrôle brésilien, a-t-il dit en détaillant la chronologie du vol. A 02H00 GMT, l’avion est "entré dans une zone de fortes turbulences". A 02H15 GMT "des messages automatiques de maintenance" ont été "émis par l’appareil pour annoncer un certain nombre de défaillances", notamment une panne électrique, selon M. Gourgeon. "Une procédure classique, en cas de perte de contrôle aérien, a alors été lancée" et les contrôles aériens brésilien et africains ont été alertés, a-t-il ajouté. Vers 05H00/06H00 GMT "il apparaît que l’avion a certainement eu un problème important", explique le responsable. Un appel est lancé "aux autorités militaires pour détecter l’écho" de l’avion. Une source aéroportuaire avait indiqué dans la matinée qu’il n’y avait plus "aucun espoir" de retrouver des survivants.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan et AFP