Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SANTE > L’hépatite virale sévit en Algérie

L’hépatite virale sévit en Algérie

mercredi 1er avril 2009, par Rédaction

Environ 5 % de personnes atteintes d’hépatite virale sont signalées en Algérie dont 2,5 % sont atteintes d’hépatites B et 2,7 % d’hépatite C.

Seuls 5 % de cas d'hépatite virale déclarés en Algérie. C’est ce qui a été annoncé hier par le président de l’association nationale SOS hépatite, M. Boualall, lors d’une conférence-débat au forum d’El Moudjahid. Le conférencier, qui s’exprimait en présence du président de l’Alliance mondiale des patients d’hépatite, M. Charbor, a estimé que le nombre réel de personnes atteintes de cette maladie représente le triple du chiffre annoncé. Ce rendez-vous, qui intervient à la veille de la Journée mondiale du printemps des patients d’hépatite, se veut aussi un appel aux gouvernements afin de sensibiliser l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à prendre cette question en charge. M. Boualall a estimé que cette maladie est aussi dangereuse que le sida. Il a assuré que le traitement du virus est disponible en Algérie mais qu’il coûte très cher. Le médicament de l’hépatite C coûte 144 millions de centimes contre près de 500 millions pour l’hépatite B car la durée du traitement peut s’étaler de 2 à 10 ans.

« L’Algérie s’est beaucoup investie dans ce secteur ces dernières années. Les médecins traitent annuellement 1 000 malades au niveau national, contrairement aux années précédentes. Le ministère de la Santé alloue chaque année 350 millions de dinars pour la prise en charge de la maladie et 60 centres de dépistage sont ouverts actuellement dans plusieurs wilayas du pays. Les analyses et les vaccinations sont gratuites pour les nouveau-nés et une usine de fabrication de vaccin pour l’hépatite B a été ouverte », a affirmé M. Boualall. L’orateur a appelé à l’ouverture de laboratoires d’analyses biologiques, existant uniquement au niveau de l’Institut Pasteur. Il a argué que « le patient doit se déplacer 5 à 6 fois pour effectuer plusieurs tests afin de savoir de quel genre d’hépatite il est atteint ». Selon une étude consacrée à l’hépatite, 66 % de personnes contractent cette maladie dans des cabinets dentaires.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant