Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SPORTS > La FIFA pourrait sanctionner les Egyptiens après Egypte-Algérie

La FIFA pourrait sanctionner les Egyptiens après Egypte-Algérie

mercredi 2 décembre 2009, par Rédaction

La FIFA pourrait annoncer des sanctions contre la Fédération égyptienne de football après les incidents survenus au Caire avant et après le match Egypte-Algérie.

Les différents rapports des commissaires et délégués FIFA présents lors de la rencontre du 14 novembre au Cairo Stadium mettent directement en cause le manque d’organisation ayant entraîné le caillassage du bus de l’équipe d’Algérie de football, provoquant quatre blessés sérieux dont trois joueurs. Une agression que Zaher et ses sbires continuent de nier malgré les images vidéo et le rapport plus que détaillé du Soudanais Kamel Cheddad, commissaire de la rencontre, confirmé par le délégué à la sécurité de la FIFA Walter Gagg. Des vérités fort compromettantes pour l’Egypte qui doit s’attendre à une lourde sanction de la part de l’instance suprême du football, laquelle ne peut se permettre de refaire une seconde erreur en si peu de temps après avoir maintenu une rencontre qui n’aurait jamais dû avoir lieu dans des conditions pareilles, au vu du 13e point de l’article 6 des dispositions générales régissant le tournoi FIFA 2010, donnant match perdu (3-0) pour l’association fautive.

Le risque, aussi, de voir les scènes du Caire se reproduire sur d’autres terrains, à l’occasion de rencontres à enjeu, devra pousser les responsables d’une institution qui fait du fair-play son cheval de bataille à prendre des sanctions plus importantes que celles mentionnées sur le code disciplinaire de la FIFA. Ce dernier préconise, dans ce cas précis, que la fédération fautive encourt une amende financière qui peut être accompagnée de huis clos ou de délocalisation des rencontres pendant une certaine période. Devant des faits sans précédent survenus avant et après le match Egypte-Algérie, la commission de discipline pourrait augmenter la sanction encourue par l’Egypte et créer un cas de jurisprudence afin de restaurer un ordre et un fair-play complètement égratignés par la Fédération égyptienne de football. La position de la commission de discipline est encore plus attendue, d’autant que la FEF n’a pas respecté son engagement écrit concernant la sécurité de la délégation algérienne et de ses supporters, lequel a été signé après la lâche agression contre le bus de l’équipe nationale, mais qui n’a pas empêché d’autres agressions à l’issue de la rencontre.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant