Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SPORTS > La JS Kabylie renoue avec la crise

La JS Kabylie renoue avec la crise

lundi 17 novembre 2008, par Rédaction

La JS Kabylie se retrouve de nouveau sans entraîneur après la démission de Younès Ifticène.

La JS Kabylie sans Younès Ifticène. Accusé par Younès Ifticène d’être derrière son départ de la JS Kabylie, le manager général Arezki Amrouche se défend en affirmant qu’il n’est pour rien dans la démission d’Ifticène. « Depuis que j’ai rejoint l’équipe, j’ai toujours fait de mon mieux pour l’aider. Je n’ai rien contre lui et mon seul souci est d’apporter un plus à la JS Kabylie », a-t-il indiqué. Le désormais ancien coach de la formation du Djurdjura qui a eu une conversation avec le président Moh Cherif Hannachi samedi en fin de matinée s’est plaint de Amrouche en déclarant à son employeur que celui-ci lui mettait les bâtons dans les roues. « Je n’hésite jamais à intervenir lorsque la situation l’exige. Je n’ai pas eu de problèmes avec Ifticène. Je suis revenu à la JS Kabylie afin d’apporter un plus et non pas pour semer la zizanie », s’est-il défendu. Il est utile de rappeler que Amrouche s’est accroché à deux reprises avec Ifticène.

La dernière fois c’était à deux jours de la confrontation face à l’USMH et il a fallu que les dirigeants interviennent pour calmer la situation. Maintenant que le départ du successeur de Moldovan s’est confirmé, Amrouche assurera l’intérim en compagnie de l’entraîneur Mourad Rahmouni jusqu’à ce que la direction de la JS Kabylie recrute un coach. Ifticène a appelé hier matin les dirigeants pour les informer de sa décision de ne plus revenir en leur faisant savoir qu’il lui est impossible de poursuivre sa mission en raison de ses relations tendues avec certains éléments. C’est l’ancien défenseur central des Jaune et Vert qui devait assurer la séance d’hier, prévue à 18 heures. D’après une source digne de foi, la direction du club a pris déjà ses devants en étudiant les CV de certains entraîneurs.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le courrier d’Algérie