Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > MULTIMEDIA > La stratégie E-Algérie 2013 intéresse Cisco

La stratégie E-Algérie 2013 intéresse Cisco

mardi 19 mai 2009, par Rédaction

La stratégie E-Algérie 2013 intéresse le géant américain des équipements réseaux informatiques Cisco Systems.

Cisco Systems présent en Algérie. Dans un interview accordé au quotidien national El-Watan, Anthony Vonsee, le directeur général de Cisco Systems pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, dévoile la stratégie du groupe américain en Afrique du nord et particulièrement en Algérie.

El-Watan : Vous êtes leader mondial des équipements et de gestion des réseaux internet et votre présence sur le marché algérien remonte maintenant à quatre années. Quelle était votre stratégie de développement depuis votre installation en Algérie ?

Anthony Vonsee : La stratégie du groupe Sisco Systems dans la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient consiste à investir surtout dans les marchés dits émergents (Russie, Europe de l’Est, Afrique et Moyen-Orient et l’Amérique latine) pour mieux se positionner. Nous considérons que l’Algérie est un marché très important pour nous et nous avons consenti un investissement important durant les années qui ont suivi notre installation. L’Algérie dispose déjà de potentialités très importantes et nous continuons à travailler avec nos partenaires pour mieux explorer ce marché. Nous travaillons surtout sur le transfert du savoir-faire à travers la formation et le partenariat. Cisco Systems accompagne en Algérie les deux plus grands groupes publics, à savoir Sonatrach et Sonelgaz, ainsi que d’autres entreprises, des PME et des centres de formation. Nous travaillons aussi avec les opérateurs de la téléphonie mobile et fixe. La force et la capacité de l’Algérie de devenir un pôle des TIC en Afrique réside dans le fait qu’elle est connectée au reste du monde à travers des fils de fibre optique sous-marins. Ceci constitue déjà une plate-forme importante pour le développement des technologies de l’information et de la communication. Les grands investissements consentis pour doter l’Algérie d’un réseau de fibre optique terrestre viennent s’ajouter aux potentialités dont dispose le pays. La stratégie E-Algérie 2013, que vient de développer le gouvernement algérien, constitue une vision claire et ambitieuse en matière des TIC. Nous croyons que cette infrastructure de base, qui existe déjà, est un atout de taille pour faire de l’Algérie le pôle le plus important de la région.

Vous avez ouvert des centres de formation en Algérie qui proposent un enseignement axé sur le domaine des réseaux et des technologies de la communication. S’agit-il d’une politique propre au groupe ou d’un souci de répondre à un déficit de formation spécialisé dont souffre l’Algérie ?

Cisco Systems propose une aide et une expérience de taille pour réduire la facture numérique en Algérie. Nous travaillons en Algérie sur deux segments : les ventes et la formation. La mise en place par Cisco de 33 centres de formation professionnelle en Algérie est l’un des éléments d’un accord de partenariat signé en mars 2002 avec le ministère de l’Enseignement et de la Formation professionnelle. Nous avons aussi 68 Networking Academy. Les formations de Cisco permettent d’être en conformité avec les normes internationales dans le domaine des réseaux et des technologies de la communication. La mission principale de ces centres de formation consiste à former des professionnels qualifiés et certifiés dans le domaine des réseaux des technologies de l’information après avoir reçu un diplôme international Cisco Certified Network Associate. L’élément important, qui manque en Algérie, est celui lié au développement de Internet Protocol (IP) qui permet au réseau d’être plus intelligent et plus compétitif. Nous sommes spécialistes en la matière ainsi que dans le domaine de la téléconférence. La plate-forme IP permet de développer plusieurs services à l’instar de e-banking.

L’équipement Cisco était-il acheminé vers l’Algérie depuis les installations-mères établies aux Etats-Unis d’Amérique ?

Nous travaillons en Algérie en collaboration avec 9 partenaires et deux centres de vente qui fournissent l’équipement à une centaine d’autres sociétés de vente. En ce qui concerne l’acquisition de l’équipement, cela obéit à une stratégie du groupe Cisco Systems qui consiste à acheminer l’outillage depuis les différentes usines vers une centrale établie à Amsterdam. Cette centrale s’offre la mission de répondre aux différentes demandes.

Votre groupe semble être en contact avec les autorités algériennes afin de prendre part au projet E-Algérie 2013. Confirmez-vous cette information ?

Effectivement, nous sommes intéressés par ce projet. Nous avons eu des discussions avec différentes parties, mais aucun accord formel n’a été encore signé. De par sa position géographique, sa plate-forme infrastructurelle importante et ses ressources humaines de qualité, l’Algérie pourrait avoir une position dominante en matière des TIC dans la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nous sommes en période de planification et nous comptons investir davantage dans des projets spécifiques. Cisco Algérie continuera à occuper le marché et accompagner les entreprises dont les opérateurs téléphoniques, les banques à l’instar de la BNA, BADR, BEA, mais aussi des entreprises privées. Nous continuons aussi à être focalisés sur la stratégie E-Algérie 2013.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan