Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le Maroc à la 42e Foire internationale d’Alger

Le Maroc à la 42e Foire internationale d’Alger

samedi 30 mai 2009, par Rédaction

Le Maroc sera le pays arabe le plus représenté à la 42ème Foire internationale d’Alger qui s’ouvre aujourd’hui au palais des Expositions des Pins-Maritimes de la Safex.

Le Maroc participe à la 42e Foire internationale d'Alger. La 42e Foire internationale d’Alger, qui durera jusqu’au 4 juin et qu’accueille la capitale annuellement depuis de longues années, verra la participation de plus de 1 300 exposants, répartis en 447 nationaux et 870 étrangers. Ces derniers sont issus d’une quarantaine de pays, selon la Société algérienne des foires et exportations (Safex), organisatrice de l’événement, qui, dit s’attendre à un demi-million de visiteurs entre grand public et professionnels. La surface réservée à l’exposition s’étend cette année sur 67 217 m², dont 35 237 m² pour les exposants nationaux. La Chine, 3e fournisseur commercial de l’Algérie en 2008 avec plus de 3,9 milliards de dollars, sera, pour la première fois dans l’histoire de la FIA, le pays le plus représenté lors de ce carrefour avec 141 sociétés, selon l’APS qui cite la Safex. Les autres principaux partenaires de l’Algérie sont, quant à eux, présents à travers 273 exposants que se partagent la France (135 entreprises), l’Italie (79), l’Allemagne (33) et les Etats-Unis (26).

En outre, le Maroc sera le pays arabe le plus représenté à la Foire avec 39 sociétés, suivi de la Tunisie (31), de la Jordanie (30) et de l’Egypte (25). A propos de la tradition établie depuis la 38e édition en 2005 de désigner un pays hôte d’honneur à la Foire, les organisateurs ont voulu « geler cette initiative pour cette année, dans l’attente de la mise en place d’un cadre réglementaire interne adéquat ». Le Portugal a été le dernier hôte d’honneur lors de la 41e FIA en 2008, succédant à l’Italie (2007), à la Tunisie (2006) et au Maroc (2005). La participation nationale, largement dominée par le secteur privé avec 378 entreprises contre 69 pour le secteur public, sera représentée par une douzaine de secteurs d’activité. Il s’agit, notamment, de l’énergie-pétrochimie, de l’agroalimentaire, des grands travaux et bâtiment, des industries électriques et électroniques, des industries mécaniques, sidérurgiques et métallurgiques, des services ainsi que des activités d’artisanat.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant