Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Le Maroc se déchaîne contre la presse algérienne

Le Maroc se déchaîne contre la presse algérienne

mardi 3 février 2009, par Rédaction

Le pouvoir et la presse au Maroc critiquent l’Algérie pour son soutien au Front Polisario et son refus de rouvrir la frontière.

Le Maroc et l'Algérie s'opposent sur le Sahara Occidental. Etonnant est le dossier paru hier dans un média marocain, accusant la presse algérienne de mener une campagne de dénigrement contre le Maroc et ses dirigeants. Mettant le palais royal en position de victime, ce média écrit, défiant tout principe de respect des faits, que « rien de ce qui se passe en Algérie n’est commenté au Maroc ». une tentative de faire porter le chapeau à la seule presse algérienne, la faisant passer pour une presse non mature d’un côté, et de l’autre, faire passer la presse marocaine pour une presse « responsable », ne publiant aucune désinformation à l’encontre du pays des 1,5 million de martyrs. Crise entre l’Algérie et le Maroc, qui en est le responsable ? Revenons aux faits, seuls juges devant l’histoire. Plus exactement à l’année 1994. Un hôtel de Marrakech fut attaqué dans un attentat. Deux touristes espagnols furent tués. Alors que l’enquête n’avait pas encore abouti, les autorités marocaines avaient accusé des « terroristes algériens » d’être derrière cette agression. Un alibi que les autorités marocaines avaient utilisé pour imposer le visa aux ressortissants algériens désireux de se rendre dans ce royaume. Usant du principe de la réciprocité, l’Algérie a imposé le visa aux ressortissants marocains.

D’autres dépassements ont été commis par les dirigeants marocains contre l’Algérie. La drogue envahissait l’Algérie (et continue à l’envahir) à partir du sol marocain, sans parler du trafic en tous genres, dont l’acheminement d’armes et de munitions en direction des maquis du groupe salafiste pour la prédication et le combat qui, malgré sa nouvelle prétendue appellation (organisation d’Al Qaïda au Maghreb arabe et sa virtuelle allégeance à l’organisation d’Oussama Ben Laden), n’a jamais perpétré un attentat en sol marocain. L’Algérie décide, en toute souveraineté, de fermer ses frontières terrestres avec le Maroc. Le temps a fini par lever le voile sur cette machination puisque, il y a quelques années, le Maroc jugeait ceux qu’il a présentés comme étant les auteurs de cet attentat contre cet hôtel. Tous les accusés sont des ressortissants marocains. Aucun ressortissant algérien n’a été cité au cours du procès. Les agressions médiatiques contre l’Algérie n’ont pas cessé. Un autre organe de presse marocain a tenté, d’autre part, de faire la liaison entre le terrorisme et les combattants sahraouis, allant très loin dans cette désinformation. Cette nouvelle agression médiatique coïncidait avec l’annonce de la guerre mondiale annoncée contre le terrorisme, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Les motifs de cette désinformation étaient bien évidents : une tentative de faire passer le Front Polisario pour une organisation terroriste et inciter le monde à combattre ce mouvement de libération aussi représentatif que légal.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Jour d’Algérie