Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Le Polisario dénonce le Maroc auprès de l’UE

Le Polisario dénonce le Maroc auprès de l’UE

mercredi 21 octobre 2009, par Rédaction

Le Front Polisario a adressé une lettre au président du Parlement européen pour dénoncer l’attitude du Maroc au Sahara Occidental.

Le Polisario dénonce le Maroc auprès de l'UE. Le chef du Front Polisario et président de la RASD, Mohamed Abdelaziz, a adressé une lettre au président du Parlement européen, M. Jerzy Buzek, lui demandant d’intervenir en urgence auprès des autorités marocaines afin de libérer les militants sahraouis des droits de l’homme, arrêtés, il y a une semaine, à l’aéroport de Casablanca au Maroc à leur retour d’une visite dans les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf. Le président sahraoui a affirmé que l’arrestation de ces sept militants sahraouis par les autorités marocaines était injustifiée. Il a dans ce sens appelé le Parlement européen à « utiliser tous les moyens disponibles pour faire pression sur les autorités marocaines » pour leur libération. M. Abdelaziz a mis en garde dans sa lettre contre « la gravité de la situation dans les territoires occupés du Sahara occidental à la lumière de l’escalade de la répression marocaine exercée sur les Sahraouis à travers les arrestations, la torture, les simulacres de procès et les intimidations dont sont victimes les militants sahraouis des droits de l’homme ».

Citant les nombreux rapports d’organisations de défense des droits de l’homme sur la réalité de leurs violations par le Maroc qui se poursuivent dans les territoires occupés du Sahara occidental, dont ceux de la commission d’enquête européenne et d’Amnesty International, Mohamed Abdelaziz a, une fois de plus, fait appel pour l’élargissement des prérogatives de la Minurso au Sahara occidental pour inclure le contrôle des droits de l’homme et l’élaboration de rapports en la matière. De son côté, le secrétaire général de l’Union européenne des juristes pour la démocratie et les droits de l´homme dans le monde (EJDM), Thomas Schmidt, a vivement condamné l’enlèvement par le Maroc, le 8 octobre dernier, des sept militants sahraouis. « Nous vous demandons instamment d’agir dans cette affaire et de réclamer au Maroc la libération immédiate des détenus ou, du moins, de se renseigner sur le lieu de détention et les motifs de leur arrestation », a écrit dans une lettre l’EJDM au ministre allemand des Affaires étrangères.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant