Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Le business du cannabis au Maroc

Le business du cannabis au Maroc

dimanche 9 novembre 2008, par Rédaction

Le business du cannabis demeure florissant au Maroc malgré l’engagement du gouvernement marocain à lutter contre le trafic de drogue.

Le business du cannabis reste juteux au Maroc. Le Maroc est devenu le premier pourvoyeur mondial de cannabis, la demande de cette drogue par le marché européen était en augmentation croissante, en même temps que son acheminement à partir du Maroc devenait de plus en plus difficile, du fait d’une surveillance accrue du trafic portuaire et des livraisons par vedettes rapides (Go Fast) par les Européens, l’Espagne tout particulièrement puisque c’était par ce pays qu’était introduite la plus grosse partie de cannabis marocain. Les ports algériens, surtout ceux de l’Ouest, allaient devenir alors l’exutoire naturel du trop-plein marocain. Une partie de la marchandise remonte vers Oran pour converger avec la filière des H’dada et prendre la direction de l’Europe.

Les quantités globales de kif traité qui étaient introduites en Algérie allaient passer d’environ 200 kg à plus d’une tonne par jour. En automne, à l’arrivée de la nouvelle récolte, ce chiffre est doublé. Il est difficile d’évaluer de façon sérieuse les quantités de kif qui entrent en Algérie, mais des recoupements crédibles permettent de les situer entre 300 et 400 tonnes par an. Soit environ le dixième de la production totale marocaine. La valeur avoisinerait un milliard de dollars de gains. Au Maroc, les profits du trafic du kif profitent plus ou moins à 200 000 familles.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant