Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le commerce entre l’Algérie et le Mexique en hausse

Le commerce entre l’Algérie et le Mexique en hausse

dimanche 12 juillet 2009, par Rédaction

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et le Mexique ont atteint près de 800 milliards de dollars en 2008.

Le commerce entre l'Algérie et le Mexique progresse. Le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et le Mexique s’élevait à près de 800 millions de dollars en 2008, a affirmé, hier à Alger, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci. « Le niveau des échanges commerciaux entre les deux pays était faible avant qu’il ne se développe de façon remarquable, ces dernières années, pour atteindre, en 2008, près de 800 millions de dollars », a déclaré M. Medelci, lors d’un point de presse, animé conjointement avec la ministre des Affaires étrangères du Mexique, Patricia Espinosa Cantellano, à l’issue d’une séance de travail regroupant les membres des délégations des deux pays. « Ce volume peut encore augmenter vu les capacités des économies des deux pays et leur volonté commune de consolider davantage leur coopération bilatérale dans différents domaines d’activité », a-t-il ajouté.

A une question sur la nature des ces échanges, le ministre a expliqué que l’Algérie exporte essentiellement des produits relevant du secteur des hydrocarbures ou de ses dérivés et importe du Mexique des produits alimentaires et industriels. En outre, M. Medelci a souligné que lors de cette séance de travail l’accent a été particulièrement mis sur la nécessité de jeter de nouvelles bases encore plus larges pour « faire avancer la coopération bilatérale ». « Nous avons conclu de faire avancer cette coopération dans le domaine de l’économie, mais également dans les autres domaines, tels le sport et la culture », a-t-il dit. A ce titre, et dans le domaine économique, le ministre a fait savoir que l’Algérie et le Mexique ont exprimé leur souhait de voir leurs relations dans ce domaine « se densifier » et « se diversifier » en termes d’investissement et de coproduction dans différents domaines, comme ceux de l’agriculture, de l’industrie pharmaceutique et des matériaux de construction.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier