Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > MULTIMEDIA > Le fabriquant du Blackberry rassure l’Algérie

Le fabriquant du Blackberry rassure l’Algérie

mardi 10 août 2010, par Rédaction

Le fabricant du BlackBerry RIM qui a des clients en Algérie veut rassurer les autorités algériennes sur les soupçons d’espionnage entourant son smartphone.

Le fabriquant du Blackberry rassure l'Algérie. Un chargé de la communication du groupe canadien RIM a déclaré au magazine algérien "IT Mag" qu’« en aucun cas RIM ne stocke ni ne possède d’accès aux données chiffrées », pour rassurer les autorités algériennes qui ont commencé à s’intéresser aux problèmes de sécurité liés à ce téléphone proposé par Orascom Telecom Algérie (Djezzy) et Mobilis. Après qu’une source du secteur des télécoms ait affirmé à El Watan que « si le gouvernement algérien conclut que ce service peut représenter une menace pour la sécurité nationale, son interdiction sera décrétée immédiatement », Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communications, est allé dans le même sens dans une déclaration à nos confrères d’El Khabar. « Nous examinons la question. Si nous déterminons qu’il y a un danger pour l’économie ou la sécurité de l’Algérie, nous y mettrons fin », a-t-il affirmé.

Les risques liés à ce téléphone résident, en premier lieu, dans le cryptage des emails dont la clé de décryptage est détenue exclusivement par le canadien RIM. Ceci empêche les services de sécurité de faire des « écoutes ». L’autre problème concerne le stockage des données qui se fait sur des serveurs installés au Canada ou aux Etats-Unis ou bien au Royaume-Uni pour le cas de l’Algérie. A l’international, la déferlante anti-BlackBerry semble perdre de vigueur après l’accord conclu entre son fabricant, le canadien Research In Motion (RIM), et le gouvernement saoudien pour installer un serveur en Arabie Saoudite.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après El Watan