Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le gazoduc Galsi entre l’Algérie et l’Italie lancé fin 2009

Le gazoduc Galsi entre l’Algérie et l’Italie lancé fin 2009

jeudi 20 novembre 2008, par Rédaction

Les travaux de réalisation du gazoduc Galsi entre l’Algérie et l’Italie devraient commencer vers fin 2009.

Le gazoduc Galsi reliera l'Algérie et l'Italie. Les travaux de construction du gazoduc Galsi débuteront le deuxième semestre 2009, a annoncé l’entreprise italienne Edison, partie prenante du projet. Le démarrage de la première phase de réalisation interviendra après que les différents partenaires concernés se soient entendus sur les décisions liées à cet investissement, a-t-on précisé de même source. L’annonce faite par l’entreprise Edison signifie que les actionnaires de la société Galsi sont arrivés à un accord sur le tracé du pipeline. L’échéance du lancement des travaux a failli être repoussée à cause de divergences entre les investisseurs sur cette question. Le PDG de la Sonatrach avait indiqué, il y a quatre mois, que la réalisation du Galsi, qui devrai relier l’Algérie et l’Espagne, risquait d’être retardée en raison d’un désaccord entre les entreprises concernées sur l’itinéraire de cette infrastructure. Le plan initial du pipeline, qui prévoyait un tracé entre L’île de la Sardaigne et la péninsule italienne, a été modifié par l’entreprise Snam Rete Gas. Or, évoquant des risques liés à la forte sismicité de la région, certains des opérateurs ont soutenu que cela pourrait créer des problèmes de stabilité.

Beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts depuis et il semblerait que les partenaires de la société Galsi ont trouvé un compromis sur cet important projet qui permettra le transfert du gaz naturel vers l’Italie en provenance de l’Algérie. La compagnie pétrolière nationale, Sonatrach est l’un des actionnaires majoritaires du Galsi. D’une longueur totale de 1.470 km et d’une profondeur en mer de 2.800 mètres, le gazoduc Galsi, qui devrait faire ses premières livraisons vers l’Italie à partir du champ gazier géant de Hassi R’mel en Algérie, traverse l’île de Sardaigne pour aboutir en Toscane. Le projet devait permettre à l’Algérie d’expédier 8 milliards de mètres cubes de gaz vers l’Italie à l’horizon 2012. La tracé initial du Galsi devait avoir quatre tronçons majeurs, à savoir Hassi R’mel - El Kala (onshore pipeline / Algérie d’une longueur de 640 km, El Kala - Cagliari (offshore pipeline d’une longueur de 310 km et d’une profondeur de1.950 mètres, Cagliari - Olbia (Sardaigne d’une longueur de 300 km) et enfin Olbia - C.D.Pescaia (Offshore pipeline d’une longueur de 220 km et d’une profondeur de 900 mètres). La Sonatrach détient dans la société Galsi 41,6% du capital alors qu’Edison a une part de 20,8% dans la société qui a été mise en place pour mener l’étude de faisabilité du gazoduc entre l’Algérie et l’Italie (via la Sardaigne) en novembre 2002.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant