Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le marché du gaz en débat en Algérie

Le marché du gaz en débat en Algérie

mardi 20 avril 2010, par Rédaction

La situation du marché mondial du gaz est discutée depuis hier en Algérie dans le cadre du Forum des pays exportateurs de gaz.

Le marché du gaz en débat en Algérie. Les membres du Forum des pays exportateurs de gaz ont approuvé à l’unanimité, au terme de leur rencontre qui a pris fin hier en fin d’après-midi à Oran après des travaux à huis clos, la déclaration finale se rapportant à l’indexation du prix du gaz sur celui du pétrole, une option pour laquelle l’Algérie a appelé, par la voix de son ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil. Les onze membres du Forum ont également décidé de tenir leur premier sommet en 2011 et adopté le logo officiel du FPEG proposé par l’Algérie. Le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) a décidé d’aller vers une parité du prix du gaz avec celui du pétrole, selon sa déclaration finale lue par le ministre de l’Energie et des Mines et président en exercice du Forum, M. Chakib Khelil.

L’objectif de la parité des prix du gaz avec ceux du pétrole a été « le sujet le plus difficile de la réunion pour avoir le consensus de tous les pays membres et pour sortir avec une stratégie. Maintenant, nous avons une vue à long terme », a affirmé M. Khelil. Peu avant la lecture de la déclaration finale, le ministre russe de l’Energie, M. Sergei Shmatko, a déclaré, dès la fin des travaux de la 10e session du FPEG, que les pays membres du Forum se sont mis d’accord pour poursuivre leurs efforts pour indexer le prix du gaz sur celui du pétrole. « La déclaration finale a été approuvée à l’unanimité. Tous les ministres des pays membres du FPEG se sont mis d’accord pour atteindre l’objectif d’indexation du prix du gaz sur celui du pétrole », a-t-il déclaré à la presse. Même si l’obtention de l’unanimité a été un peu « difficile », il reste que le résultat est considérable vu que la décision prise est de nature à servir aussi bien les intérêts des pays exportateurs que consommateurs.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant