Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > CULTURE > Le patrimoine de l’humanité s’enrichit de 43 nouveaux chefs-d’oeuvre

Le patrimoine de l’humanité s’enrichit de 43 nouveaux chefs-d’oeuvre

dimanche 27 novembre 2005, par Souad

Le directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a dévoilé la liste des 43 nouveaux chefs-d’oeuvre inscrits au patrimoine oral et immatériel de l’humanité, notamment la musique Ahellil du Gourara (Algérie).

L’Ahellil de Gourara, genre poétique et musical de la région du sud-ouest de l’Algérie, figure au patrimoine culturel de l’humanité.

Parmi ces chefs d’oeuvre, figurent également le Ramlila, la représentation traditionnelle du Ramayana (Inde) et la Samba de Roda (Brésil). C’est la troisième fois que l’UNESCO (organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) proclame des chefs-d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel.

Cette distinction mondiale vise à sensibiliser l’opinion à la valeur de ce patrimoine qui comprend "des formes d’expression populaires et traditionnelles" comme "les expressions et traditions orales, la musique et la danse, les rituels et la mythologie, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel, ainsi que des espaces culturels", selon l’UNESCO.

Ces 43 nouveaux chefs-d’oeuvre ont été proposés au directeur général par un jury -composé de 18 membres et présidé par la princesse Basma Bint Talal (Jordanie) - qui s’est réuni du 20 au 24 novembre pour examiner les 64 candidatures nationales et multinationales (74 Etats au total).

Ils viennent s’ajouter aux 47 chefs-d’oeuvre proclamés en 2001 et 2003. Vingt-sept des 47 chefs-d’oeuvre déjà proclamés ont bénéficié du soutien de l’UNESCO, pour lancer des projets de sauvegarde. M. Matsuura s’est déclaré vendredi "particulièrement heureux" de constater dans la nouvelle liste "une grande majorité de chefs-d’oeuvre en provenance des pays en développement, et parmi eux, un grand nombre du continent africain", qui selon lui "constitue probablement un des réservoirs les plus riches du patrimoine immatériel".

Synthèse de Souad
D’après AP