Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le port de Béjaïa dans le vert

Le port de Béjaïa dans le vert

jeudi 12 janvier 2006, par Bilal

Le port de Béjaïa affiche un bilan positif pour l’année 2005 avec une hausse de son chiffre d’affaire de 13% par rapport à 2004.

Le port de Béjaïa a enregistré une hausse de 20,4% de son trafic de marchandises en 2005.

« Les chiffres sont éloquents, traduisant nettement l’état de santé de l’entreprise dont l’objectif est de consolider sa démarche stratégique qui consiste à assurer un service public de qualité à des prix équitables, à participer par ses propres moyens aux investissements à venir et surtout rester un employeur socialement citoyen », a avancé le PDG du port de Béjaïa, M. Boumsila, dans une déclaration à l’APS.

Et d’évaluer les marchandises ayant transité par ce port en 2005 à treize millions de tonnes, en augmentation de près d’un million de tonnes comparativement à 2004, soit une progression de l’ordre de 18,49%. Une évolution, selon la même source, due à l’augmentation du poste relatif aux hydrocarbures, qui est passé de 5,90 millions de tonnes en 2004 à 8,8 millions de tonnes en 2005. C’est aussi le résultat de la hausse du trafic concernant les différentes marchandises. Un trafic qui a crû de 3,4 à 4,2 millions de tonnes, soit une hausse de 20,4%. Côté finances, c’est également l’embellie puisque l’EPB, certifiée ISO depuis novembre 2000 a enregistré des bénéfices de plus de 300 millions de dinars alors que son chiffre d’affaires a été relevé de plus de 13%.

Par ailleurs, toujours selon M. Boumsila, le trafic conteneur au port de Béjaïa a progressé de 40%, passant allègrement de 34 000 unités en 2004 à 50 300 en 2005. Certains produits, comme c’est le cas des denrées alimentaires (200 000 tonnes), du bois (510 000 tonnes) et les céréales (2,35 millions de tonnes contre 1,85 million précédemment) ont également connu une augmentation dans le trafic.

Cette performance trouve son explication, selon la même source, entre autres, dans l’organisation introduite au sein de la gestion du port et de la qualité des prestations, qu’elles soient de service public ou commerciales ou encore par les prix et les coûts pratiqués. Sur un autre plan, il y a lieu de souligner la réduction des temps d’escale au port de Béjaïa durant 2005. Un navire à bois de 3 000 tonnes est traité désormais en une seule journée et la performance est en constante amélioration. Durant les trois premiers jours du mois de janvier en cours, le volume de bois manipulé a été établi à 43 820 tonnes contre 13 284 à la même période en 2005 et 5 588 en 2004.

Synthèse de Billal
D’après la Tribune