Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le port de Bejaia veut se développer

Le port de Bejaia veut se développer

dimanche 27 juillet 2008, par Rédaction

Le port de Bejaia veut intégrer le réseau euro-méditerranéen avec l’ambition de se développer.

Le port de Bejaia. Les membres du consortium du port de Bejaia élargis aux autorités portuaires de Barcelone (Espagne) et Marseille (France) ont convenu de se rencontrer le 10 août prochain à Bejaia afin d’examiner les recommandations formulées par la commission européenne des transports en vue d’intégrer Bejaia dans le réseau euro-méditerranéen des autoroutes de la mer, a annoncé samedi Adam Iskounène, ancien PDG de BMT (Bejaia Méditerranean Terminal). Le consortium, composé de tous les acteurs gravitant autour de l’activité portuaire, notamment, les chargeurs, les transporteurs, les armateurs, les institutions publiques (Douanes et polices des frontières), se fixe comme objectifs, selon M. Iskounène, à qui a échu la responsabilité de défendre le projet récemment à Bruxelles, de trouver les voies et les moyens à même de permettre d’améliorer les prestations de service au niveau du port de Bejaia et leur mise à niveau qualitative, à hauteur de ses partenaires européens que sont Marseille et Barcelone.

Les axes de travail mis en avant concernent, notamment, l’amélioration des performances du système d’information électronique en place et l’affinement des procédures aux niveaux des frontières tout particulièrement celles inhérentes au transit des conteneurs et de la remorque. Le port de Bejaia, choisi avec trois autres ports que sont Tartus (Syrie), Gadès (Tunisie) et Haïfa (Israël) pour faire partie du réseau sur un ensemble de 10 candidats de la rive Sud de la Méditerranée, entend, selon M. Iskounène, décrocher, la 1ère où la seconde place, au terme de leur seconde « mise en compétition », prévue le 15 septembre prochain à Bruxelles, à charge pour elle d’apporter les affinements souhaités. « Il ne s’agit pas de réserve de la commission Européenne. Le principe de l’adhésion est acquis. Il reste maintenant à parfaire notre projet, pour un bon classement parmi les quatre », a précisé M. Iskounène ajoutant que « les financements prévus dans ce cadre se feront proportionnellement à la place occupée ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant