Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le taux de chômage en Algérie à moins de 12% selon le CNES

Le taux de chômage en Algérie à moins de 12% selon le CNES

mardi 11 novembre 2008, par Rédaction

Le taux de chômage en Algérie a baissé en 2007 pour atteindre 11,8% selon le Conseil national économique et social (CNES).

Le secteur du bâtiment et le taux de chômage en Algérie. Le chômage en Algérie, selon le CNES, a baissé : 11,8 % en 2007 et 15,3 % en 2005. Il est à signaler aussi que les réserves de change de 2007 étaient de l’ordre de 110,18 milliards de dollars alors que la dette extérieure était de 4,8 milliards et que les fonds expatriés par les sociétés étrangères, tous secteurs confondus, étaient de l’ordre de 3,9 milliards de dollars en 2007 contre 5,29 en 2006. « La perspective stratégique de premier ordre se donne à lire à travers l’ébauche d’une stratégie industrielle, la mise en place de pôles universitaires de recherches et la montée en cadence du PNDAR (Plan national du développement agricole, NDLR), le tout sur fond de reconfiguration du schéma national d’aménagement du territoire à l’horizon 2025 », signale le Conseil national économique et social (CNES).

La contribution des secteurs d’activité au PIB de l’Algérie a été passée à la loupe. Pour l’agriculture, il est enregistré une nette progression de la valeur ajoutée qui passe de 1,9 à 5 % en 2007. Le secteur du BTPH en Algérie, quant à lui, a enregistré une excellente croissance. En effet, le bâtiment a généré durant la période 2005-2007 pas moins de 160 000 emplois avec des taux de croissance successifs de 7,1, 11,6 et 9,8 %. Pour l’industrie, il est fait mention d’une baisse de croissance, passant de 2,5 % en 2005 à 0,8 % en 2007. La principale richesse nationale, à savoir les hydrocarbures, enregistre, pour sa part, une tendance à la baisse puisque la valeur ajoutée est passée de 5,8 % en 2005 à 0,9 % en 2007. Les experts du CNES expliquent cette baisse à cause d’une demande mondiale moindre en produits gaziers et une hausse de la demande du marché intérieur, qui a augmenté de 5 %. Pour les services, il est fait mention d’une croissance soutenue de la valeur ajoutée : 6 % en 2005 et 6,8 % en 2007. Les recettes du Fonds de régulation des recettes, quant à elles, ont connu une nette amélioration lors de cette période, ses disponibilités enregistrant 46,3 milliards de dollars en 2007.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant