Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le taux de chômage en Algérie à moins de 12%

Le taux de chômage en Algérie à moins de 12%

mardi 24 février 2009, par Rédaction

Le taux de chômage en Algérie a atteint 11,3 en 2008 contre 13,8% durant l’année 2007 selon l’ONS.

Le taux de chômage en baisse en Algérie. Le taux de chômage en Algérie en 2007 a été de 13,8% selon l’Office national des statistiques (ONS), alors qu’il est de 11,8%, selon les statistiques du ministère du Travail, validés par le gouvernement puisqu’il a été évoqué lors de la réunion restreinte d’évaluation consacrée au secteur du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale entre le président de la république, Abdelaziz Bouteflika et le ministre du Travail, Tayeb Louh, tenue en septembre 2008. Une différence de deux points entre les deux sources mérite d’être relevée. Peut- être est-ce la raison pour laquelle le ministère du Travail a décidé de réaliser, à partir de cette année, une enquête trimestrielle sur l’emploi en Algérie. Les statistiques ne sont pas fiables, s’accordent à dire des experts et des associations. Ils considèrent que les méthodologies utilisées ne répondent pas à des considérations objectives et 17 indicateurs sont à prendre en compte dans le calcul, avait indiqué Nacerdine Hamouda, socioéconomiste au Centre de recherches et études appliquées de développement (CREAD), lors d’une conférence-débat sur le chômage, salaire et productivité du travail, organisée en septembre dernier. Selon les pouvoirs publics, la population active évolue au taux de 2,5% depuis 1999 et est estimée à 10,51 millions en milieu d’année 2007.

Or, l’ONS vient d’annoncer que la population active est de 10 315 000 personnes en 2008, soit une baisse de 200 000 personnes. Cependant, ce nombre est appelé à augmenter, vu le taux d’évolution annuelle du marché de l’emploi. Quant à la population active occupée qui s’élevait à environ 9,27 millions en 2007, elle a régressé à 9 146 000 personnes en 2008. Au moment où l’on parle de la création de milliers de postes d’emploi, cette révision à la baisse de la population occupée laisse présager une erreur. Par ailleurs, pour l’année 2008, des représentants du gouvernement s’attendaient à un taux de chômage en Algérie à un seul chiffre, c’est-à-dire que ce taux devait baisser en dessous de 10 %. Mais finalement, le taux de chômage pour 2008 est de 11,3%. Certes, le taux d’occupation est en légère augmentation, 41,7% contre 40,9% en 2007, selon les données de l’ONS, mais le problème du chômage des jeunes reste entier, ce qui dénote de la faiblesse des résultats des dispositifs d’emploi d’attente lancés par le gouvernement. La population active en chômage ou à la recherche d’un travail est estimée à 1.16 million de personnes en 2008. Les tendances lourdes de l’emploi résident, selon les experts de l’Office, dans « le taux élevé du chômage des jeunes ». Selon l’ONS, il s’agit principalement d’un chômage d’insertion dans la mesure où 75% de l’ensemble des chômeurs ont moins de 30 ans et 87,8% ont moins de 35 ans.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie