Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les banques algériennes invitées à financer le logement en Algérie

Les banques algériennes invitées à financer le logement en Algérie

mercredi 3 décembre 2008, par Rédaction

La CNL a estimé que les banques algériennes devaient s’engager davantage dans le financement de l’acquisition de logements en Algérie.

Les banques algériennes et le logement en Algérie. Invité de la Radio chaîne III, le directeur général de la Caisse nationale du logement, Djemaâ Nacer, a révélé hier qu’un déséquilibre entre l’offre et la demande persiste aujourd’hui dans le marché du logement en Algérie. Un déséquilibre persiste surtout par l’absence du rôle des banques publiques, notamment dans le financement des crédits bancaires auprès des bénéficiaires, et ce, pour l’obtention d’un nouveau logement, qui reste, indique le DG de la CNL, aujourd’hui trop timide. Ces banques publiques doivent penser d’ores et déjà à trouver de nouveaux segments de sa clientèle en matière d’apport personnel afin d’introduire plus de souplesse pour l’octroi d’un crédit bancaire. Dans ce contexte, le DG de la CNL a indiqué que le volume des crédits bancaires octroyés jusqu’à présent par la BNA, BDL, BEA et récemment le Crédit populaire d’Algérie (CPA) ne dépasse pas les 25%, tandis que le reste revient à l’Etat. « L’Etat contribue six fois plus que les banques publiques dans le financement des crédits bancaires pour logement. Pour être plus objectif, l’Etat contribue par une moyenne de 100 DA contre 15 DA seulement pour les banques publiques. Pour cette raison et devant ces chiffres incomparables, ces banques doivent contribuer davantage aujourd’hui pour une meilleure couverture. Il faut qu’elles accélèrent leurs crédits bancaires pour que le client bénéficie enfin de son logement. Cela dit, les efforts déployés par ces banques publiques ont démontré leurs insuffisances actuellement. Elles contribuent chaque année entre 20 et 25 milliards de dinars destinés aux crédits bancaires, alors que le marché nécessite chaque année quelque 100 milliards de dinars. C’est dire combien le manque est énorme aujourd’hui. J’appelle donc ces banques publiques à accompagner d’une manière plus fluide ce créneau », signale M. Djemaâ Nacer.

D’autre part, le DG a indiqué hier que de grands efforts ont été consentis depuis ces cinq dernières années par la CNL pour le financement des logements en Algérie. Autrement dit, chaque année, ce sont près de 120 000 dossiers qui sont pris en charge par la CNL. Beaucoup plus loin, ce nombre sera relevé à la hausse à partir de l’année prochaine, dévoile M. Djemaâ, d’où la CNL table sur un chiffre de 200 000 dossiers qui seront financés à cette occasion. Les ambitions de la CNL pour les prochaines années sont énormes, car d’ici l’année 2014, près d’un million de logements seront réalisés et bien entendu financés par la CNL. « Nous sommes en mesure d’arriver à ce stade de réalisation, d’autant plus que les moyens sont là et la volonté avec. Les entreprises qui doivent prendre en charge la réalisation de ces logements existent. Cela dit, 80% sont des entreprises nationales, que ce soit privées ou publiques et le reste, soit 20 % sont des entreprises étrangères », indique-t-il à la chaîne III. Concernant les moyens financiers déployés par la CNL au profit de ces bénéficières, Djemaâ Nacer dira que plus de 268 000 personnes ont bénéficié des aides de la CNL. Des aides de l’Etat de 700 000 DA sont destinées pour chaque personne n’ayant pas pu bénéficier d’un logement ou d’un lot de terrain auparavant. Pour ce qui est des habitations rurales, beaucoup a été fait, constate le DG, cela dit, plus de 427 000 bénéficiaires ont été recensés jusqu’à présent.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie