Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les revenus pétroliers de l’Algérie en baisse de 50%

Les revenus pétroliers de l’Algérie en baisse de 50%

lundi 20 juillet 2009, par Rédaction

Les revenus d’exportations de pétrole et de gaz de l’Algérie ont atteint près de 20 milliards de dollars durant le premier semestre de 2009.

Les revenus pétroliers de l'Algérie reculent. L’Algérie a enregistré des recettes d’exportations d’hydrocarbures de 19,9 milliards de dollars au premier semestre de l’année 2009, contre 40 milliards de dollars en 2008. « Cette baisse importante s’explique essentiellement par la chute des prix du pétrole, jusqu’à 33 dollars le baril de brut en décembre dernier, contre près de 150 dollars en juillet 2008 », a expliqué le président-directeur général du groupe, M. Mohamed Meziane. S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, M. Meziane a assuré par ailleurs que ce chiffre n’est pas loin de celui réalisé au cours du premier semestre de l’année 2007 où la société avait engrangé 26 milliards de dollars. Le P-DG de Sonatrach a fait savoir que les capacités de production de pétrole de l’Algérie sont actuellement de 1,45 million de barils/jour (mbj) mais sa production effective est de 1,2 mbj en raison de l’application des décisions de réduction de la production prises par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en 2008.

Il a affirmé, dans ce contexte, qu’en dépit de la crise économique et financière mondiale et de ses conséquences sur l’activité industrielle, l’Algérie poursuivait ses projets de développement gazier et pétrolier. « L’Algérie assurera ses engagements en ce qui concerne le plan de développement et d’investissement de Sonatrach et notre système financier nous permettra d’apporter une contribution en cas de nécessité », a-t-il soutenu, relevant que l’arrêt des projets pourraient « coûter plus cher » à la société nationale. Le premier responsable de Sonatrach a fait savoir également que le développement à l’international opéré par la société s’inscrivait dans la perspective de générer des ressources additionnelles, précisant que le programme de développement est axé sur les investissements industriels, l’activité de commerce et de transport maritime ainsi que sur la diversification des services.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant