Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Orascom Télécom Algérie répond à Cevital

Orascom Télécom Algérie répond à Cevital

mardi 29 décembre 2009, par Rédaction

Orascom Télécom Algérie a démenti les allégations de Cevital et a réitéré son attachement à Djezzy qui demeure le leader de la téléphonie mobile en Algérie.

Orascom Télécom Algérie répond à Cevital. Alors qu’il y a à peine quelques jours le patron de Cevital déclarait à la presse que son groupe est en pourparlers avec la maison mère de l’opérateur de téléphonie mobile Orascom Télécom Algérie, ce dernier a réagi, hier, par le biais d’un communiqué, en affirmant que « Djezzy n’est pas à vendre ». Dans sa missive, l’opérateur fait ainsi montre de son étonnement. « Nous sommes étonnés par les déclarations de M. Rebrab au sujet de la vente de la société Orascom Télécom Algérie où il est précisé que le groupe Cevital est prioritaire pour l’achat de la compagnie Djezzy », peut-on lire dans le communiqué. Rappelant le fait que le patron de Cevital a déclaré à la presse qu’il y avait des contacts ininterrompus entre les deux compagnies sur la vente d’Orascom Télécom Algérie et que l’ingénieur Naguib Sawiris, le propriétaire de la compagnie, a demandé le double de sa vraie valeur, Djezzy poursuit : « Nous tenons à affirmer qu’Orascom Télécom Algérie n’est pas à vendre et que nous n’avons eu aucun contact avec le groupe Cevital concernant ce sujet. »

Par ailleurs, affirme encore l’opérateur, « M. Rebrab n’a aucun droit sur la société Orascom Télécom Algérie, sinon celui de n’importe quel actionnaire algérien avec un pourcentage d’actions très faible ». A ce sujet, M. Rebrab avait déclaré à la presse que son groupe est actuellement actionnaire à 3,43 % dans l’entreprise Djezzy qu’il veut racheter pour la mettre en Bourse. Djezzy, rappelle-t-on, est le nom commercial de l’opérateur Orascom Télécom Algérie, le détenteur de la première licence privée de téléphonie mobile en Algérie. Cette licence a été acquise en 2001 pour un montant de 737 millions de dollars, et ce après l’ouverture des plis suite à l’appel d’offre, international lancé par le gouvernement après l’ouverture du secteur. Depuis, il a encore investi pour développer et déployer son réseau, pour l’ouverture de plusieurs centres de services à travers le territoire national et pour améliorer la qualité de service, sur laquelle il mise beaucoup, au profit de sa clientèle. Il compte aujourd’hui une importante part de marché avec ses 14 millions de clients.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant