Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Plus de 400 000 PME en Algérie

Plus de 400 000 PME en Algérie

lundi 5 octobre 2009, par Rédaction

Le nombre de PME en Algérie dépasse 400 000 selon le ministre de la PME et de l’Artisanat Mustapha Benbada.

Plus de 400 000 PME en Algérie. Le secteur de la petite et moyenne entreprise et de l’artisanat représente 99 % du tissu industriel et pas moins de 52 % du PIB hors hydrocarbures, selon le ministre de la PME et de l’Artisanat, Mustapha Benbada. « Le nombre des PME en Algérie, qui a atteint 408 753 entreprises à la fin du premier semestre 2009, a généré plus de 1,3 million d’emplois et celui de l’artisanat compte 324 170 postes, dont 7 438 nouveaux artisans enregistrés au premier semestre de l’année », a-t-il annoncé en marge d’une journée d’information sur les nouvelles mesures de la loi de finances complémentaire qui a regroupé les directeurs de wilaya et des chambres d’artisanat. Le ministre a évoqué les facilitations de financement des PME en Algérie pour pallier les différentes contraintes de financement, notamment par la diversification de l’offre de crédit, la création de fonds d’investissements locaux, la création de fonds de garantie spécialisés, le relèvement du niveau de la garantie de 50 à 250 millions de dinars ainsi que la création de sociétés de capital investissement et de sociétés de leasing. « Ce soutien des pouvoirs publics profitera beaucoup plus aux filières industrielles à forte valeur ajoutée », a-t-il précisé, soulignant que la promotion de la PME devrait permettre une économie productive diversifiée, génératrice de richesses et créatrice d’emplois durables.

Pour atteindre cet objectif, le ministre a insisté sur la mise à niveau des entreprises algériennes. Il a évoqué à ce propos le programme complémentaire élaboré en partenariat avec l’Union européenne. D’une durée de 4 ans, ce programme, d’un montant global de 44 millions d’euros, prévoit la mise à niveau des PME en Algérie en matière d’expertise, de compétitivité et de maîtrise des TIC. La grande partie financière de ce programme est assurée par l’Union européenne à hauteur de 40 millions d’euros. La partie algérienne contribue avec 4 millions d’euros, dont un million par les entreprises concernées par la mise à niveau. Le ministre a affirmé qu’un avis d’appel d’offres a été lancé par l’UE pour le recrutement d’experts pour la mise en place d’un centre d’expertise du programme d’appui aux PME-PMI algériennes. Interrogé sur les nouvelles mesures de la loi de finances complémentaire de 2009, le ministre a répondu que « ce sont des mesures pour contenir l’explosion des importations, d’autant que 90 % d’entre elles concernent la revente en l’Etat, ce qui nuit à la production nationale ». Pour le ministre, ces dispositions viennent donc consolider la préférence des entreprises nationales aux étrangères car elles encouragent la production nationale tout en régulant l’activité du commerce extérieur.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant