Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Quatre jeunes assassinés à Tadmaït en Algérie

Quatre jeunes assassinés à Tadmaït en Algérie

mardi 4 août 2009, par Rédaction

Quatres jeunes ont été assassinés par balles dans la commune de Tadmaït au nord de l’Algérie.

Quatre jeunes tués à Tadmaït en Algérie. La ville de Tadmaït, à 17 km à l’ouest de Tizi Ouzou, a connu une vive tension, hier en fin d’après-midi, après la découverte de quatre corps de jeunes criblés de balles au village Ichakalène, à 3 km au sud du chef-lieu de la commune de Tadmaït au nord de l’Algérie . Les citoyens de la localité se sont révoltés pour dénoncer la lenteur des services de sécurité à se rendre sur le lieu du drame. Ce dernier a eu lieu, selon des témoignages concordants, vers 14h. Dans la ville de Tadmaït, plusieurs versions des faits circulent au sein de la population. Certains habitants soutiennent que les quatre citoyens, Hocine Chaouchi, Kamel Aïssaoui, Karim Allouache et Ahcène Allouache, ont été victimes d’une bavure militaire, tandis que d’autres avancent la piste terroriste. Beaucoup se sont refusés à tout commentaire sur ce qui s’est passé. Mais une chose est sûre, tout juste après l’annonce de la nouvelle, tous les commerçants de la ville de Tadmaït ont baissé rideau en signe de deuil et de colère.

En sillonnant les principales artères de la ville, l’on a remarqué que toutes les discussions tournaient autour du drame. « Les quatre jeunes tués par balle étaient à bord d’une camionnette, de retour du marché où ils se sont approvisionnés en fruits et légumes, pour les besoins d’une fête. Ils ont été retrouvés criblés de balles. On a alerté les services de la police, l’armée et même la gendarmerie pour se déplacer sur les lieux et récupérer les corps des victimes mais rien n’a été fait. Ce sont des citoyens de la localité qui les ont transportés à l’hôpital à bord d’une ambulance appartenant à l’APC », nous ont affirmé des jeunes rencontrés devant le siège de l’APC. Non loin de là, d’autres riverains, affichant des mines défaites, déplorent : « Où est l’Etat ? Des citoyens se font assassiner près de leur village, et dans des circonstances ambiguës. Que voulez-vous qu’on fasse maintenant ? », s’interrogent-ils, tout en demandant que la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan