Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Quatre terroristes éliminés en Algérie

Quatre terroristes éliminés en Algérie

mardi 19 mai 2009, par Rédaction

Quatre terroristes islamistes dont un émir ont été éliminés à Draâ Ben Khedda dans le nord de l’Algérie.

Les soldats traquent les terroristes en Algérie. Ces quatre islamistes armés ont été abattus par des éléments de l’ANP dans une embuscade tendue à la périphérie de la ville de Draâ Ben Khedda, à 10 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou (nord de l’Algérie). Selon des informations recoupées auprès de diverses sources, la présence d’un groupe d’individus armés, dont le nombre n’a pas été déterminé, et qui comptait, dit-on, transiter vers la forêt d’Amjoudh, du côté de Maâtkas, a été signalée dans les environs. A 23h, ajoutent nos sources, des militaires ont intercepté les assaillants, à la sortie de la ville, plus précisément dans un champ d’orangers à proximité de l’ancienne usine Cotitex. Les terroristes ont tenté de répliquer aux coups de feu des soldats de l’ANP, sans résultat. L’accrochage qui durera trois quarts d’heure se soldera par l’élimination de quatre islamistes armés. On parle aussi d’un terroriste capturé lors de la même opération, alors que les autres sbires du GSPC ont réussi à prendre la fuite à la faveur de l’obscurité.

A l’issue de ce coup de filet, les militaires ont aussi récupéré cinq armes de type kalachnikov et une importante quantité de munitions. Notons que parmi les terroristes éliminés figure l’émir Belkacem Mesrour, chef de la katibate El Ansar qui opère en Kabylie. Il a succédé à Ben Touati Ali, alias Abou Tamime, originaire de Boumerdès, qui s’est livré, en janvier dernier, aux forces de sécurité, dans la région de Yakouren. Il est également le frère du Mourad Mesrour, connu sous le sobriquet de Laâwar, de Dellys, abattu, en mars 2009, à Talla près de Toughraste, commune de Mizrana. Il est utile de préciser aussi qu’hier matin, avant son identification, le désormais ex-émir d’El Ansar a été condamné, par contumace, à perpétuité par le tribunal criminel près la cour de justice de Tizi Ouzou. Il a été jugé, entre autres, pour homicide volontaire et appartenance à un groupe armé. L’affaire remonte au mois de juillet dernier lors de l’assassinat d’un militaire dans un faux barrage au village Taboudoucht, commune d’Aghribs, daïra d’Azeffoun.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan