Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Rencontre FCE-Medef sur les investissements en Algérie

Rencontre FCE-Medef sur les investissements en Algérie

mardi 24 novembre 2009, par Rédaction

Les thèmes de la LFC 2009 et des investissements en Algérie ont été abordés lors d’une rencontre entre le FCE et le Medef à Alger.

Rencontre FCE-Medef sur les investissements en Algérie. Les investisseurs français ont exprimé, hier à Alger, leurs appréhensions par rapport aux dispositions de la loi de finances complémentaire 2009, notamment la directive de détention par la partie algérienne d’une part majoritaire de pas moins de 51 % dans les projets d’investissements en partenariat avec un investisseur étranger. « Les entreprises algériennes sont-elles financièrement capables d’être majoritaires », s’est demandé un intervenant de la délégation française du Medef qui effectue une visite du 22 au 24 novembre en Algérie. Le même intervenant a ajouté : « Nous avons peur de nous retrouver face à un Etat. » Un représentant de la Banque mondiale, qui a pris part à cette rencontre, a affirmé que son institution est prête à développer le système financier des entreprises algériennes à travers sa prise de participations dans les grands projets de partenariat entre les entreprises nationales et étrangères.

Les investissements français en Algérie sont de 320 millions de dollars, selon les dernières statistiques annoncées hier lors de cette rencontre. Ce montant ne reflète pas les potentialités de partenariat entre les deux pays, a jugé le président du Forum des chefs d’entreprise, Réda Hamiani. D’autant plus que la France est le premier fournisseur de l’Algérie avec 4,8 milliards de dollars durant les neuf premiers mois de l’année. Pour développer le partenariat entre les deux parties, le président du FCE propose la mise en place en commun d’une banque d’investissement. Le président-directeur général de la SNVI, Mokhtar Chahboub, a déploré, quant à lui, l’absence de sociétés industrielles françaises au forum. Pour lui, l’absence d’industriels et d’équipementiers ne reflète pas les thèmes de cette rencontre qui portent sur le renforcement du tissu industriel algérien grâce au partenariat algéro-français.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant