Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Réunion en Algérie sur le terrorisme au Sahel

Réunion en Algérie sur le terrorisme au Sahel

lundi 15 mars 2010, par Rédaction

Une réunion des ministres des affaires étrangères des pays du Sahel sera organisée demain en Algérie pour discuter de coopération dans la lutte contre le terrorisme.

Réunion en Algérie sur le terrorisme au Sahel. La réunion, prévue demain à Alger, des ministres des Affaires étrangères des pays du Sahel, dont l’Algérie, a fait réagir le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Dans un enregistrement audio d’une durée de 18 minutes et un communiqué d’Abou Oubeida Youcef, cette organisation terroriste tente de convaincre ces pays de ne pas participer à la lutte antiterroriste dans cette région et menace, le cas échéant, de s’en prendre à leurs peuples. Cette réunion, initiée par l’Algérie, n’arrange pas les affaires de cette organisation terroriste qui a tout intérêt à ce que les pays de cette région refusent de coopérer dans la lutte antiterroriste. Les experts de la donne sécuritaire analysent cette sortie médiatique comme une panique des responsables du GSPC. La nébuleuse terroriste veut faire croire que ses activités « ne visent pas les musulmans ». Cette organisation a transformé depuis des années le Sahel en base arrière et un en lieu de séquestration d’otages et d’achats d’armes et de munitions.

Le GSPC a adressé son message au Niger, au Mali, à la Mauritanie, au Tchad, au Sénégal et au Burkina Faso afin de les « amadouer » et d’éviter leur adhésion à l’initiative algérienne comme il espère pouvoir recruter parmi les jeunes de ces pays après les difficultés de recrutement rencontrées en Algérie. Il est utile de mentionner qu’Abou Oubeida Youcef, est un ex- »émir » du GIA à l’est du pays, ex- »émir » de la zone 10 du GSPC et ex-comptable du madjliss el-aayane, une sorte de conseil consultatif, de cette organisation terroriste. Il a participé à plusieurs massacres, notamment à Annaba. Dans son communiqué, le sinistre terroriste souffle le chaud et le froid à l’encontre de ces mêmes pays et leurs peuples, prédisant « l’éclatement d’une guerre dont les brasiers seront les peuples de ces Etats » en cas de coopération entre les pays du Sahel contre les activités du GSPC dans cette région. Le GSPC a dévoilé ses intentions et son vrai visage quelques lignes après, en menaçant de s’en prendre aux civils au cas où ces pays se joignent à cette lutte. Ce qui rappelle la menace faite par cette organisation terroriste de continuer à cibler les civils algériens si les services de sécurité algériens continuent à éliminer les « émirs » du GSPC.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant