Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Sonelgaz souhaite augmenter les tarifs de l’électricité

Sonelgaz souhaite augmenter les tarifs de l’électricité

dimanche 25 décembre 2005, par Bilal

Le PDG de Sonelgaz a affirmé que son entreprise souhaiterait augmenter les tarifs de l’électricité de l’ordre de 10 à 15% pour compenser la hausse des coûts de production et de distribution.

Le PDG de Sonelgaz évoque le recours au nucléaire pour la production de l’électricité en Algérie.

Le président du Groupe Sonelgaz, Noureddine Boutarfa, qui était hier l’invité de l’émission « Question de l’heure » de la chaîne III, a évoqué la révision de la tarification de l’électricité, le recours au nucléaire pour la production électrique, la poursuite du processus de restructuration de Sonelgaz, l’ouverture de capital, les délestages et les investissements de la compagnie et d’autres sujets liés au Groupe Sonelgaz.

Interrogé sur la portée du retour de cinq entreprises du secteur au Groupe Sonelgaz, Boutarfa a, d’abord, rappelé qu’il s’agissait là d’une « décision des pouvoirs publics » (CPE, ndlr), et que le transfert de propriété de ces entités de la SGP « Indjab » vers leur maison-mère permettra à cette dernière de mieux accomplir les programmes d’extension des réseaux électrique et de transport du gaz naturel dans le Sud et les Hauts Plateaux grâce à ces outils supplémentaires. « Il y a, a-t-il déclaré, une inadéquation entre les programmes de développement et les outils de réalisation » d’où l’intérêt de « récupérer ces entreprises ».

A propos de la restructuration de son Groupe, le P-DG a affirmé qu’en janvier 2006, « nous entamerons la dernière étape de la restructuration de Sonelgaz » par le passage l’autonomie de 4 filiales distribution ce qui, selon lui, leur redonnera l’initiative et permettra l’amélioration de l’accueil des citoyens. Pour cela, il est prévu le recrutement de 9.000 agents sur 3 ans.

Sonelgaz sera-t-elle sujette à une privatisation ? « Il est possible, selon les dispositions de la loi, qu’il y est une ouverture de capital », répond Boutarfa, mais que cela relèvera d’une « décision de l’Etat algérien ». Avant d’ajouter qu’à l’heure actuelle « toutes les conditions d’ouverture de capital (un marché ouvert, une situation d’économie...) ne sont pas réunies ».

Pour ce qui est de la modernisation de Sonelgaz, son P-DG a mis l’accent sur la construction de la « dorsale Est-Ouest de 400 kV » et l’inauguration « avant la fin du 1er semestre 2006 » du nouveau dispatching.

Synthèse de Billal
D’après le Quotidien d’Oran