Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Une centaine de criminels recherchés par l’Algérie

Une centaine de criminels recherchés par l’Algérie

mardi 23 juin 2009, par Rédaction

L’Algérie a lancé une centaine de mandats d’arrêt internationaux contre une centaine de terroristes.

L'Algérie recherche une centaine de criminels. Réfugiés à l’étranger, ces criminels font aujourd’hui l’objet d’une « notice rouge » délivrée par l’Organisation mondiale de police criminelle (Interpol). Ainsi, l’Algérie a demandé l’extradition d’une vingtaine de terroristes alors qu’elle a reçu, en 2008, 30 demandes d’assistance judiciaire en matière pénale pour la lutte contre le terrorisme, contre 17 en 2007 et 4 en 2006. Des demandes émanant de plusieurs pays. Toujours dans le cadre de la coopération internationale, l’Algérie a livré, ces deux dernières années, 15 individus recherchés pour plusieurs chefs d’inculpation aux autorités compétentes de leurs pays, notamment l’Espagne, l’Italie, l’Ukraine et le Maroc. La France, quant à elle, a livré aux autorités algériennes 3 individus recherchés pour diverses accusations.

Mokhtar Lakhdari, directeur des affaires pénales et des grâces au ministère de la Justice, a fait part hier, à l’ouverture des travaux des journées d’étude portant sur « La coopération judiciaire au titre des investigation internationales (Interpol) », des difficultés auxquelles sont confrontés plusieurs pays pour obtenir le retour d’un suspect ou d’un criminel en vue de son jugement ou de la purge de sa peine dans son pays d’origine. L’intervenant avait rappelé au préalable qu’un mandat d’arrêt international ressemble à un mandat d’arrêt ordinaire, mais appelle à l’interpellation puis l’extradition d’un criminel vers le pays demandeur. C’est là, selon lui, que toute la difficulté réside. Ainsi, la législation de certains pays, dont l’Algérie, ne permet pas d’extrader des nationaux, contrairement à ce qui est en usage en Grande-Bretagne et au Canada.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après El Watan