Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Vers la hausse de l’assurance auto en Algérie

Vers la hausse de l’assurance auto en Algérie

dimanche 1er février 2009, par Rédaction

Une nouvelle augmentation des tarifs de l’assurance automobile en Algérie pourrait intervenir à partir de 2010.

L'assurance automobile en Algérie. Un dossier est en préparation dans ce sens par l’Union des entreprises d’assurance et de réassurance (UAR). L’UAR, selon son président M. Amara Latrous, est en pleins préparatifs d’un dossier qu’elle soumettra au courant de l’année au ministère des Finances. Elle souhaite « obtenir une revalorisation de l’assurance automobile en Algérie de 40 % sur deux ans », ce qui correspondrait à une hausse de 10 % tous les six mois, a affirmé M. Latrous, hier, dans une déclaration au Jeune Indépendant. Si la demande est acceptée par le ministère, elle ne devrait cependant pas être appliquée avant 2010 puisque la première hausse de 5 % par semestre décidée en 2007 ne s’achèvera qu’à la fin de 2009. Pour l’heure, « le dossier est à l’étude au niveau de l’UAR », a précisé M. Latrous. Il a indiqué que la revalorisation désirée vise à combler le déficit enregistré sur le chapitre de la responsabilité civile (RC) de l’assurance obligatoire qui est « actuellement en cours d’évaluation ». Par ailleurs, le président de l’UAR a souligné, sur les ondes de la radio nationale, que la prime annuelle moyenne de la responsabilité civile n’est que de 1 100 DA par véhicule, ce qui est « très peu par rapport aux accidents enregistrés chaque année ».

Il s’agit de « voir comment réajuster à la hausse cette assurance obligatoire de sorte à avoir un équilibre entre les ressources et les dépenses », a-t-il dit, en précisant que la branche assurance automobile n’est pas pour autant déficitaire du moment que le déficit de l’assurance obligatoire est « couvert par l’assurance non obligatoire ». C’est tout le système d’indemnisation automobile en Algérie qui est aujourd’hui à l’origine de la situation puisqu’il est basé sur le principe du no fault, qui prévoit un remboursement de toutes les victimes des accidents qu’elles soient fautives ou non. Pour la seule année 2008, les compagnies d’assurances ont solutionné pas moins de 650 000 dossiers et déboursé quelque 20 milliards de dinars en indemnisation de leurs clients, en hausse de 2 milliards de dinars par rapport à l’année 2007. L’assurance automobile est la branche la plus importante dans le portefeuille des compagnies avec une part de 50 % dans le chiffre d’affaires réalisé en 2007 et qui a atteint un montant de près de 24 milliards de dinars. La branche automobile a déjà réalisé durant le premier semestre 2008 un chiffre d’affaires de 15,9 milliards de dinars, en hausse de 21 % par rapport à la même période de 2007.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant