Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Vers une hausse des salaires en Algérie

Vers une hausse des salaires en Algérie

jeudi 3 décembre 2009, par Rédaction

L’UGTA se dit optimiste quant à une augmentation des salaires en Algérie au courant de l’année 2010.

Vers une hausse des salaires en Algérie. La réévaluation des salaires en Algérie et le dossier des allocations familiales constituent les points focaux de la 13e session tripartite dont les travaux ont débuté hier à Alger entre le gouvernement, l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et le patronat. « Il y aura une augmentation. Nous voulons arracher le maximum, mais nous n’allons tout de même pas jouer les populistes », a affirmé à la presse le secrétaire général de l’UGTA, Sidi Saïd. Le patron de la centrale syndicale a affirmé que l’objectif final de ces concertations, c’est d’améliorer le pouvoir d’achat des ménages et de réaliser la stabilité sociale à travers l’amélioration des revenus des ménages. Dans son discours, Sidi Saïd a affirmé que le moment est important de réaffirmer que le dialogue social demeure, pour la centrale syndicale, un instrument privilégié pour traiter et solutionner les questions économiques et sociales.

Le président de l’UGTA a rappelé les acquis réalisés, notamment la revalorisation du SNMG (salaire national minimum garanti), ajoutant que ces mesures « concourent à la consolidation de la cohésion sociale en Algérie ». Côté patronat, le président de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Habib Yousfi, a saisi l’occasion pour remettre en cause la gestion de l’économie nationale durant les quatre années fastes. Il a affirmé que le gouvernement n’a pas su mener à bien la manne pétrolière à l’époque où l’or noir avait atteint son plus haut niveau. Il a toutefois salué les dernières « décisions souveraines » de l’Etat dans le cadre de la loi de finances complémentaire pour 2009 afin de freiner les importations inutiles et de préserver l’équilibre financier de l’Algérie. Il a considéré que cette réunion, la première depuis celle de 2006 qui avait abouti à la signature du pacte national économique et social, devrait déboucher à « un aspect élargi de l’entreprise algérienne de production en tant qu’entité créatrice d’emplois et de richesses ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant