Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Violences sexuelles à l’égard des enfants en Algérie

Violences sexuelles à l’égard des enfants en Algérie

mardi 18 novembre 2008, par Rédaction

L’ONG SOS-Kinderdorf International se dit inquiète des violences sexuelles subies par les enfants en Algérie.

Violences sexuelles contre les enfants en Algérie. SOS-Kinderdorf International, une ONG autrichienne qui opère en Algérie depuis le début des années 1990, annonce l’ouverture d’un nouveau centre. Prévu pour accueillir des mères célibataires avec leurs enfants, le centre aura aussi la latitude de prendre en charge des enfants, considérés par l’ONG comme étant en « difficulté ». « Il sera ouvert à Corso, dans la wilaya de Boumerdès, et sera géré grâce aux fonds de notre association », a déclaré le représentant de SKI en Algérie, Gérard Aïssa Ruot. Invité par le Forum d’El Moudjahid, M. Ruot s’exprimait à la veille d’une journée mondiale, le 20 novembre, consacrée par l’ONU pour la « Prévention de la maltraitance de l’enfant ». L’ONG qui gère un « Village » pour enfants près d’Alger, à Draria, connecté doit-on le rappeler à un réseau international dénommé « SOS Villages d’enfants », a profité de cette tribune pour dénoncer les violences sexuelles sur enfants en Algérie. Selon Kinderdorf International, de nombreux enfants algériens sont victimes de cette forme de violence. « Nos déclarations s’appuient sur la base de témoignages concrets, voire consignés par les services de sécurité », argue le représentant de SKI.

A ses côtés, la représentante du réseau Wassila a abondé dans le même sens, établissant ainsi la certitude que des violences d’origine sexuelle sont aujourd’hui monnaie courante dans notre société. Pis encore, l’Algérie a aujourd’hui tendance à basculer dans le terrain de la perversion, ouvrant grandes les portes à la pédophilie. C’est en effet un tableau noir que les orateurs ont tenté de brosser devant une assistance ébahie. Ce qui amené le Jeune Indépendant à s’interroger sur ce discours, fort alarmiste, qui pourrait susciter la crainte et la suspicion si jamais ce constat venait à être généralisé dans le milieu des ONG aux ramifications douteuses. Peut-on embrasser son neveu, le fils de son ami, lui caresser les cheveux, tout en priant Dieu de lui prêter longue vie ? A cette question, les animateurs du forum ont reconnu qu’on n’en est pas arrivé là, soulignant que leur mission reste la prévention. SKI et le réseau Wassila sont partenaires pour ce qui est de la femme et l’enfance. Lors de sa 18e AG, tenue du 3 au 5 juillet 2008 à Innsbruck, en Autriche, SKI a réitéré son engagement à soutenir les « pauvres » dans le monde, dont l’Algérie où l’ONG autrichienne ambitionne d’éduquer les enfants selon un « vrai projet de vie », comme il est stipulé dans les objectifs de sa section algérienne.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant