Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Reponses A Rachid Benyelles

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • éliamine
    a répondu
    Tout d'abord si on cherche l'interêt du pays on doit être rigoureux ds ses critiques aussi acerbes ou mielleuses soient-elles.

    En effet dire que boutef n'a rien fait est un mensonge.
    En arrivant au pouvoir il a trouvé un pays à genoux, endetté jusqu'au cou, paria des nations, complètement out de l'évolution mondiale, en sursis pour son unité territoriale et en souveraineté, la proie des prédateurs DAF (lamari and co), sous la coupe du fmi et des maffias locales, en proie à des terrorismes aveugles (le peuple victime de massacres ciblés et organisés par les terros de tout bord y compris celui du camp sensé les défendre) ......Etc..........
    Il s'est investi totalement et sa santé a pris un coup.
    Il s'est investi avec courage et intelligence à sortir notre pays de l'isolement et les embargos appliqué avec zêle par la france de chiracula et mitterrand, le maroc, l'arabie saoudite, l'espagne et d'autres pays lâches.
    Le seul pays qui laissait une petite porte c'était la tunisie
    On n'a pas le droit d'oublier cette honteuse méprise.

    Intérieurement il a viré lamari, fodil cherif et leurs copains, isolé belkheir, mis nezzar le honni (de même que ses 2 enfants impliqués ds le scandale de bouchaoui...tiens on n'entend plus parler par la pressequi avait révélé le scandale...) devant leurs tares, viré beaucoup de chefs-daira corrompus et voleurs, mis fin à la fonction de beaucoup de hauts-fonctionnaires pourris en algérie et à l'étranger comme les walis, magistrats, consuls, ambassadeurs etc..
    Tous ces gens responsables en grande partie du drame algérien ne sont plus là et l'algérie s'est senti un peu mieux.

    Il a aussi rendu son honneur et sa dignité à notre armée en virant les "généraux" de pacotille qui ont failli l'isoler du peuple.Il a aussi équipé nos forces avec du vrai matériel acheté aprés l'avoir testé et expérimenté réellement par de vrais enfants de l'algérie combattante.La fin des commissions et de la volonté de maintenir notre armée ds le dénuement ont été un ouf de soulagement pour tous les vrais responsables patriotes.
    Evidement au grand dam des pourris et de leurs commanditaires.
    Etc......................

    Maintenant dire aussi que boutef n'est pas responsable de la situation actuelle c'est un mensonge aussi.Il est pleinement responsable car c'est lui qui a nommé tous ces ministres incompétents et nuisibles et surtout il les a maintenu à leurs postes malgré les protestations et mises en garde de beaucoup de bons patriotes.
    On a vu des cas uniques ds le monde.Les chefs de gouv changent, se relaient et tous les ministres nuisibles restent.Une mascarade indigne d'un pays comme l'algérie.

    khoroto blabla
    Dernière modification par éliamine, 30 août 2013, 11h24.

    Laisser un commentaire:


  • zemfir
    a répondu
    "c'est croissant jusqu'en 1996, et hop en 2008, ça rechute, alors bienvenue chers algériens vous êtes en 1963."
    c'
    est justement ce que je reproche a BOUTEF et a ses 10ans de gouvernance ; il nous as ramené a la case départ en 63 .

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Moha

    Zemfir, c'est très juste cette remarque, mais il ne faut pas oublier qu'en plus cette révision de 2008, vient "contredire" ou effacer une limite de mandat fixée en 1996 par Zeroual (un héros pour moi.)
    Donc, en gros si on devait faire une courbe des avancées démocratique, c'est croissant jusqu'en 1996, et hop en 2008, ça rechute, alors bienvenue chers algériens vous êtes en 1963.

    Révision constitutionnelle d’avril 2002 initiée par le président Bouteflika
    - Révision constitutionnelle de novembre 2008 initiée par le président Bouteflika : levée de la limitation des mandats présidentiels.
    Mdr!!!!! le président qui change la constitution à chaque fois que ça lui chante.
    Dernière modification par absent, 23 novembre 2008, 11h04.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Moha

    En effet dire que boutef n'a rien fait est un mensonge.
    Faux, ce n'est pas un mensonge, puisqu'il n'a rien fait, on veut absolument lui coller une bonne action ou quoi???:22:
    Mais biensur, vous allez me répondre si il a fait quelque chose, alors pour éviter que le discours ne tourne en : si il a fait, non il n'a pas fait, veuillez me citer 10 choses (même toutes petites) qu'il a faite dans ses 10 ans. C'est équitable, je propose une chose par an (même si c'est déjà très peu).
    Allez je vous attend........
    Bon étant donné, que je vous demande l'impossible , je vais vous aider en vous disant ce que j'estime qu'il a fait de bien: payer la dette, ou donner l'ordre de payer la dette avec tout l'argent qu'il a eu, interprétez le comme vous le voulait.
    Voilà, plus que 9.....................:22:






    ps: A EVITER LES CHOSES RIDICULES DU GENRE: il a construit un pont, ou une autoroute, ou un bâtiment etc..... parceque dabord lui, il ne lance que l'ordre, ce n'est pas ses mains qui travaillent, donc il est libre pendant les constructions des chinois pour faire autre chose.

    ps2: Donc, vous l'avez compris veuillez me citer des choses concrètes, et avant de la citer, faites ce test: Est ce que si chirac l'avait fait pour la france, on l'aurait retenu dans son bilan de PRESIDENT???

    Laisser un commentaire:


  • zemfir
    a répondu
    - La Constitution de 1963 promulguée par le président Ahmed Ben Bella
    - La Constitution de 1976 promulguée par le défunt président Boumediene
    - La Constitution de 1989 promulguée par le président Bendjedid
    - La Constitution de 1996 promulguée par le président Zeroual
    - Révision constitutionnelle d’avril 2002 initiée par le président Bouteflika
    - Révision constitutionnelle de novembre 2008 initiée par le président Bouteflika : levée de la limitation des mandats présidentiels.
    toute furent amendée par référendum , sauf celle de BOUTEF ; pourquoi?
    peut être la peur d'un rejet du peuple ?

    Laisser un commentaire:


  • carlos
    a répondu
    ET Pourquoi sinor carlos ?
    QUELS GRIEFS AVIEZ VOUS CONTRE cette initiative
    salut arroubi;
    je n'ai pas dit que je suis contre l'initiative, mais contre la manière dont il nous présente cette idée :
    Lui seul peut indiquer la voie à suivre pour préparer l’après-pétrole qui ne se fera qu’au prix d’une très importante diversification de l’économie nationale et de la création de pôles d’excellence dans la formation et la recherche. Lui seul peut combattre efficacement la corruption massive qui gangrène la société algérienne au nom des principes qui ont toujours été les siens. Lui seul peut faire jouer à l’institution militaire en la modernisant un rôle qui soit compatible avec l’émergence d’autres forces sociales, politiques et économiques appelées logiquement à bénéficier d’un minimum d’autonomie. Lui seul peur créer les linéaments d’un nouveau pacte social qui passe obligatoirement par la réduction des inégalités sociales, la lutte contre les disparités excessives de revenus et de statuts sociaux qui ne sont fondées ni sur le travail ni sur le mérite.
    Lui seul peut briser l’isolement régional de notre pays en normalisant les relations avec notre frère marocain et en jetant les bases d’un nouveau Maghreb dont la construction est un impératif absolu pour les générations à venir. Lui seul peut garantir que les décisions prises par les organes dirigeants du pays sont réellement souveraines et ne sont pas dictées de l’extérieur

    Laisser un commentaire:


  • Laari1
    a répondu
    En effet dire que boutef n'a rien fait est un mensonge.

    Très juste.
    Malgré toutes les possibilités qui s'offrent à l'Algérie depuis son arrivée au pouvoir, il a tout fait pour bloquer les initiatives locales, le développement et les libertés pour favoriser la consommation, l'importation, les confusions et les magouilles.
    Je crois bien que tout le monde est d'accord sur ces points sauf quelques cas que je qualifierais de suspects...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Tout d'abord si on cherche l'interêt du pays on doit être rigoureux ds ses critiques aussi acerbes ou mielleuses soient-elles.

    En effet dire que boutef n'a rien fait est un mensonge.
    En arrivant au pouvoir il a trouvé un pays à genoux, endetté jusqu'au cou, paria des nations, complètement out de l'évolution mondiale, en sursis pour son unité territoriale et en souveraineté, la proie des prédateurs DAF (lamari and co), sous la coupe du fmi et des maffias locales, en proie à des terrorismes aveugles (le peuple victime de massacres ciblés et organisés par les terros de tout bord y compris celui du camp sensé les défendre) ......Etc..........
    Il s'est investi totalement et sa santé a pris un coup.
    Il s'est investi avec courage et intelligence à sortir notre pays de l'isolement et les embargos appliqué avec zêle par la france de chiracula et mitterrand, le maroc, l'arabie saoudite, l'espagne et d'autres pays lâches.
    Le seul pays qui laissait une petite porte c'était la tunisie
    On n'a pas le droit d'oublier cette honteuse méprise.

    Intérieurement il a viré lamari, fodil cherif et leurs copains, isolé belkheir, mis nezzar le honni (de même que ses 2 enfants impliqués ds le scandale de bouchaoui...tiens on n'entend plus parler par la pressequi avait révélé le scandale...) devant leurs tares, viré beaucoup de chefs-daira corrompus et voleurs, mis fin à la fonction de beaucoup de hauts-fonctionnaires pourris en algérie et à l'étranger comme les walis, magistrats, consuls, ambassadeurs etc..
    Tous ces gens responsables en grande partie du drame algérien ne sont plus là et l'algérie s'est senti un peu mieux.

    Il a aussi rendu son honneur et sa dignité à notre armée en virant les "généraux" de pacotille qui ont failli l'isoler du peuple.Il a aussi équipé nos forces avec du vrai matériel acheté aprés l'avoir testé et expérimenté réellement par de vrais enfants de l'algérie combattante.La fin des commissions et de la volonté de maintenir notre armée ds le dénuement ont été un ouf de soulagement pour tous les vrais responsables patriotes.
    Evidement au grand dam des pourris et de leurs commanditaires.
    Etc......................

    Maintenant dire aussi que boutef n'est pas responsable de la situation actuelle c'est un mensonge aussi.Il est pleinement responsable car c'est lui qui a nommé tous ces ministres incompétents et nuisibles et surtout il les a maintenu à leurs postes malgré les protestations et mises en garde de beaucoup de bons patriotes.
    On a vu des cas uniques ds le monde.Les chefs de gouv changent, se relaient et tous les ministres nuisibles restent.Une mascarade indigne d'un pays comme l'algérie. :22:
    Dernière modification par chelifien75, 23 novembre 2008, 08h42.

    Laisser un commentaire:


  • éliamine
    a répondu
    je souhaite que Zeroual ne fera pas cette erreur. Non que je n'ai pas confiance en lui, mais parce que sa candidature serai contre productif car en face il ya un régime sans foi ni lois. Ce régime à la tête du quel il y'a un tyran du nom de Bouteflika est pret à toute les félonies, même celle de mettre le pays à feu et à sang pour ce maintenir au pouvoir. Mr le président Zeroual ne vous abaissez pas à leur niveau. Laisser leur ce pouvoir maudit, tenez vous le plus loin possible de ces monstres comme vous avez bien su le faire pendant ces 10 ans. Ce régime, et je ne dit pas ce pays, ne m'érite que vous leur fassier ce cadeau. Benflis leur a fait ce cadeau et on a vu comment ils l'on traité par la suite. Malheureusement on n'est pas les USA, où les deux concurrents apres la fin de la joute éléctorale, se sont rencontrés et ont discuté de l'avenir de leur nation. Malheureusement, ce régime n'a pas la culture du débat, son moteur c'est la hogra.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    salut azouz;
    j'ai pu retenir quatre points essentiels:
    -constat partagé avec benyelles
    -benyelles ou était-il pendant toutes ces années ?
    -boutef n'est pas le seul responsable de l'échec
    -initiative pour un retour de zeroual à la tête de l'Etat

    en effet je partage les trois premiers points, et un peu moins le dernier...
    ET Pourquoi sinor carlos ?
    QUELS GRIEFS AVIEZ VOUS CONTRE cette initiative

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Moha

    A votre avis, pourquoi il a la parole dans le "quotidien de la région du roi"???
    A votre avis pourquoi ce "prof" qui doit revoir ses cours est encore prof, à l'université, pourquoi il ne s'est pas enfuis au canada, ou pourquoi il ne s'est pas suicidé???

    PARCEQUE C'EST UN "CHIET" A BOUTEFLIKA.

    Je ne pense pas qu'il faut le confondre comme le font trop de gens avec Zeroual. Sous Zeroual, il n'était pas aussi lèche botte, sinon le général qui a du nif le jette dehors. D'ailleurs, il n'a pas le même point de vue que son chef, vu que zeroual n'aime pas boutef et sa politique suicidaire.
    D'ailleurs vous savez qu'Ouyahia a aussi travaillé avec Zeroual pourtant il est nul. Pour moi, c'est un exemple parfait qu'il faut donner aux béni oui oui qui pensent que ce n'est pas boutef qui est mauvais, mais ceux qui l'entourent. Ceci vous montre qu'en algérie, c'est le président qui décide, puisque Zeroual a su prendre des décisions juste, alors que des gens nuls comme ce gars l'entouraient.

    Laisser un commentaire:


  • keazy
    a répondu
    Code:
     
    C’était l’époque de la fuite en avant, de l’improvisation, de la démagogie et aussi celle bénie des apprentis sorciers de tous bords
    C'etait et c'est toujours le cas

    Laisser un commentaire:


  • DZmes Bond
    a répondu
    Je suis persuadé que, en utilisant certains membres du forum le pouvoir et certains de ses clans s'invitent ces derniers temps dans les différents thèmes abordés dans de nombreux posts ! Et à mesure que les élections présidentielles approcheront FA deviendra une permanence électorale au profit de qui vous savez !
    Es-tu sérieux ?
    Si au moins, c'était transparet et que ça ne tenait à presque rien pour faire basculer le résultat final d'un côté ou de l'autre, j'aurais dit, oui possible. Mais ici, on a le choix entre Boutef ou.... Boutef !

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Je suis persuadé que, en utilisant certains membres du forum le pouvoir et certains de ses clans s'invitent ces derniers temps dans les différents thèmes abordés dans de nombreux posts ! Et à mesure que les élections présidentielles approcheront FA deviendra une permanence électorale au profit de qui vous savez !

    Laisser un commentaire:


  • tariqlr
    a répondu
    Sincères salutations Carlos et merci d’avoir partagé avec nous ce coup de cœur d’Ali Mebroukine.
    Son analyse est intéressante mais non suffisante - dans sa deuxième partie. Il va de soi, et je le dis et je le répète, aucun chef d’Etat (depuis 62 – à part un peu plus Boumediene) n’a ou n’avait le pouvoir à lui seul et c’est dans la logique de toute politique. Quelques exemples : Le président Bouteflika a invité Macias, la télé comme témoin et, au moment des faits il a ravalé sa salive et sa parole aux oubliettes des « barbus ». Le problème n’est pas Macias mais un président de la république, et quel que soit la république, n’est pas un roi.
    Je vous fais grâce des empoignades au temps de Boumediene sur l’arabisation.
    … indépendamment de la personnalité du président de la République qui n’est après tout qu’un hôte de passage, à l’instar de tous ses prédécesseurs.Il est souhaitable pour une lecture aisée de rappeler que chaque président a eu sa constitution.
    - La Constitution de 1963 promulguée par le président Ahmed Ben Bella
    - La Constitution de 1976 promulguée par le défunt président Boumediene
    - La Constitution de 1989 promulguée par le président Bendjedid
    - La Constitution de 1996 promulguée par le président Zeroual
    - Révision constitutionnelle d’avril 2002 initiée par le président Bouteflika
    - Révision constitutionnelle de novembre 2008 initiée par le président Bouteflika : levée de la limitation des mandats présidentiels.

    Au fond, limiter ou pas, un mandat présidentiel est à titre précaire et révocable selon la conjoncture politique et les rapports de force des mouvements politiques. Ce n’est pas Bouteflika qui peut inquiéter, mais celui qui va lui succéder. Le risque est de voir un jeune président mu par la soif du pouvoir et qui refuse l’alternance ou se retirer faute de représentativité! Le cas de la Mauritanie est un exemple à éviter.
    Personne ne peut sérieusement incriminer le président Bouteflika de favoriser la dégradation du climat sécuritaire ou de ne pas lutter assez pour conjurer le péril terroriste (il a failli en être victime personnellement à plusieurs reprises).
    Avant Bouteflika, 1990 et suivant, l’Algérie était pour moi et ma famille un pays de légende, une zone de tous les dangers, une parenthèse de l’histoire que mes enfants ignorent.
    En effet « l’Algérie est un pneu increvable » malgré les prédateurs, les aigris et les falsificateurs. L’Algérie et toutes ses composantes bouillonnent, les uns par amour de ce pays, d’autres par réaction cérébrale, démontrer à ceux qui doutent ou à ceux qui cherchent à marginaliser les enfants numides de quoi leur histoire est faite.
    Mais dans ses suggestions Monsieur Ali Mebroukine fait abstraction de la variable internationale. Les pressions, le chantage et même les menaces sont monnaie courante chez les puissants. Le monde est divisé entre les légalistes et les guêtres: soit rester dans la légalité et respect du droit international et c’est une constante, à ce jour, pour l’Algérie, nouer ou renouer les liens avec les pays amis et ceux qui partagent les mêmes valeurs ou faire table rase et endosser le costume de requin et aller à la pêche.
    Il est dans l’intérêt du peuple algérien de ne pas renier ses propres valeurs mais d’être réaliste et pragmatique dans ses prises de position et éviter le dualisme. C’est en étant fort qu’on peut changer les choses et influer sur les décisions internationales. Un autre exemple sur la politique internationale où les intérêts des uns génèrent ceux des autres.
    Les USA supportent la domination d’Israël car ce dernier sert les intérêts stratégiques des américains dans cette région vitale. Israël a contribué à la défaite des mouvements nationalistes radicaux, et a été également un terrain d’essai pour les nouveaux armements américains. De plus les services de renseignements des deux pays ont "collaboré", et Israël a acheminé (servit de couverture, d’intermédiaire) les armes des USA vers les pays du Tiers Monde, auxquels les américains ne pouvaient vendre des armes directement (cela aurait été contre les lois américaines d’exportations d’armes), L’Afrique du Sud (sous l’apartheid) en est un exemple, les Contras, Guatemala (sous junte militaire), Iraq et jusqu’à l’Iran.
    Il ne faut jamais dire JAMAIS car le dialogue aussi mince soit-il reste meilleur que la confrontation. Il m’arrive de souhaiter la bonne année à quelqu’un pour évacuer mes ressentiments même si je ne souhaite jamais partager un repas avec lui.
    "Les relations internationales ne sont pas démocratiques ».

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X