Annonce

Réduire
Aucune annonce.

DESTITUTION DU MAIRE DE BERRIANE : Le RCD crie au scandale

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • DESTITUTION DU MAIRE DE BERRIANE : Le RCD crie au scandale

    Actualités : DESTITUTION DU MAIRE DE BERRIANE
    Le RCD crie au scandale


    Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) ne s’est pas laissé gagner par le farniente une fois son rejet de la révision constitutionnelle exprimé. Depuis, il s’est montré immensément entreprenant à en traquer les manifestations autoritaires. Cinq de ses députés durent, au courant de la semaine passée, en subir à Ghardaïa.
    Sofiane Aït Iflis - Alger Le Soir) - Le parti a, en effet, informé hier à travers un communiqué de presse qu’une délégation de cinq de ses députés s’est rendue à Ghardaïa pour s’enquérir des tenants et des aboutissants de la destitution jugée illégale du P/APC de Berriane et que, sur place, elle a fait l’objet d’un terrible ostracisme politicoadministratif de la part des autorités locales. «La wilaya de Ghardaïa n’a pas daigné répondre à une demande de rendez-vous émanant d’un groupe de députés. La demande d’autorisation de meeting déposée dans les délais et selon les dispositions réglementaires a été refusée», a dénoncé le RCD pour lequel «violation de la loi et répression sont ouvertement revendiquées par l’administration en tant que leviers de gestion de la vie publique». Face à ce déni de droit, le RCD ne restera pas sans réagir. Il informe avoir introduit des recours et avertit que «sitôt les voies de recours épuisées, les instances internationales seront saisies du dossier».
    Une question écrite à Zerhouni

    La destitution du maire RCD de Berriane mobilise les hautes instances du parti et son groupe parlementaire. Ce dernier, représenté par le député Mohammed Khendek, a destiné une question écrite au ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine-Yazid Zerhouni. Il a interrogé le ministre sur ce qu’il compte faire pour imposer le respect de la légalité et rendre toute sa force à la loi, par la réhabilitation de M. Nacer-Eddine Hadjadj à son poste de P/APC ainsi que sur les dispositions qu’il compte entreprendre à l’encontre des responsables de cette situation. A travers un long exposé des faits, choisi comme liminaire à la question, le député Khendek écrit que la destitution du P/APC est arbitraire et illégale et que «l’opération scélérate» s’est déroulée en trois jours. «Une session clandestine a eu lieu le 5/11/2008, en violation du code communal 90/08 du 7/4/1990, notamment ses articles 14,15,16 et 55. L’article 15 stipule que l’Assemblée populaire communale peut se réunir en séance extraordinaire, chaque fois que les affaires de la commune le commandent, à la demande de son président, du tiers de ses membres ou du wali. L’article 16 affirme aussi que les convocations aux réunions de l’Assemblée populaire communale sont adressées par son président et mentionnées au registre des délibérations de la commune », a rappelé Khendek avant de relever «qu’aucune demande de réunions émanant des autorités compétentes n’est parvenue au P/APC» et que «le P/APC n’a pas convoqué de réunion et aucune convocation n’est mentionnée au registre des délibérations». Le député fait également état de la violation des articles 48 et 51 du code communal qui disposent que «le P/APC est choisi sur la liste ayant obtenu la majorité et que quels que soient les motifs de la vacance du poste du P/APC, ce dernier est remplacé par un membre de sa liste». Khendek a fait savoir que le remplaçant du P/APC de Berriane destitué est choisi sur une liste autre que celle ayant la majorité à laquelle appartient l’élu déchu. La question adressée à Zerhouni est restée lettre morte, a informé le RCD.
    S. A. I.

  • #2
    ca fait partie de la democratie naissante d'une dictature que certains semble croire

    Commentaire


    • #3
      Moha

      La communauté de berriane a voté RCD, il est destitué, c'est surement un des leur qu'ils vont mettre même si le RCD a gagné, donc les violences ne vont pas s'arrêter de si tôt.

      Commentaire


      • #4
        ils ont mis qq du FLN ,les violences vont continuer tant que l'etat fait ds le deux poids deux mesures entre les arabophones et les mozabites

        Commentaire


        • #5
          bien fait, ils devraient en destituer souvent de ces voleurs incapables de planter un arbre dans leur commune mais toujours prêts à négocier leur part dans les contrats avec les entrepreneurs.

          Commentaire


          • #6
            bien fait, ils devraient en destituer souvent de ces voleurs incapables de planter un arbre dans leur commune mais toujours prêts à négocier leur part dans les contrats avec les entrepreneurs.
            Surtout quand c'est des élus du RCD!!! pas vrai alexandro!!
            "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

            Commentaire


            • #7
              pour moi ça change rien rcd ou fln ou l'ex-fis, c'est pareil tant qu'ils ne savent pas planter un arbre alors qu'ils ont eus tous les moyens on n'a rien a attendre d'eux qu'ils aillent au diable
              Dernière modification par alessandro, 14 juin 2010, 09h56.

              Commentaire


              • #8
                C est quoi ta solution a proposer et que le maire RCD n a pas execute Mr Alessandro?
                De plus, combien d arbres a tu plante toi, dans ta longue vie?
                Si la vie n'est pas une partie de plaisir, l'alternative est pire.

                Commentaire


                • #9
                  le problème ce n'est pas de savoir combien d'arbres ont été plantés ou bien si le p/apc est un incapable, c'est jucte une affaire de respect de la loi:

                  Il a interrogé le ministre sur ce qu’il compte faire pour imposer le respect de la légalité et rendre toute sa force à la loi, par la réhabilitation de M. Nacer-Eddine Hadjadj à son poste de P/APC ainsi que sur les dispositions qu’il compte entreprendre à l’encontre des responsables de cette situation. A travers un long exposé des faits, choisi comme liminaire à la question, le député Khendek écrit que la destitution du P/APC est arbitraire et illégale et que «l’opération scélérate» s’est déroulée en trois jours. «Une session clandestine a eu lieu le 5/11/2008, en violation du code communal 90/08 du 7/4/1990, notamment ses articles 14,15,16 et 55. L’article 15 stipule que l’Assemblée populaire communale peut se réunir en séance extraordinaire, chaque fois que les affaires de la commune le commandent, à la demande de son président, du tiers de ses membres ou du wali. L’article 16 affirme aussi que les convocations aux réunions de l’Assemblée populaire communale sont adressées par son président et mentionnées au registre des délibérations de la commune », a rappelé Khendek avant de relever «qu’aucune demande de réunions émanant des autorités compétentes n’est parvenue au P/APC» et que «le P/APC n’a pas convoqué de réunion et aucune convocation n’est mentionnée au registre des délibérations». Le député fait également état de la violation des articles 48 et 51 du code communal qui disposent que «le P/APC est choisi sur la liste ayant obtenu la majorité et que quels que soient les motifs de la vacance du poste du P/APC, ce dernier est remplacé par un membre de sa liste». Khendek a fait savoir que le remplaçant du P/APC de Berriane destitué est choisi sur une liste autre que celle ayant la majorité à laquelle appartient l’élu déchu

                  Commentaire


                  • #10
                    AUTANT QUE TU EN PLANT2 TOI AU CANADA.....

                    Commentaire


                    • #11
                      Spidershcoupi,
                      Tu te meles de tout. Tu devrais arreter car tu pues.
                      Mes excuses aux autres membres du forum. J espere qu a l avenir il saura rester dans sa toile.
                      Si la vie n'est pas une partie de plaisir, l'alternative est pire.

                      Commentaire


                      • #12
                        navré pour les démocrates du rcd mais que font ils la bas au milieux des chaambas les arouchs ont ils un rapport avec les émeutes de berriane?

                        Commentaire


                        • #13
                          Je crois qu'en notre chére Algérie, quant un maire est distituer de ses fonctions c'est qu'il a une dose d'honnêteté envers les électeurs, mais les corrompus peuvent décider autrement, malhereusement...le pays leurs appartiens!!

                          Commentaire


                          • #14
                            celui qui commande la bas c'est les chaambas et si l'etat a déstitué le maire c'est parce que les entrepreneurs ont donné de l'argent au chef de la tribu pour faire pression sur boutef.

                            Commentaire


                            • #15
                              Depuis que ce maire a pris ses fonctions Berriane a connu des affrontements terribles entre Chaamba et M'zabi. Est ce que sa destitution est en relation avec cela? Si oui, alors c'est amplement mérité vu qu'il a été incapable de maintenir la paix dans sa commune...

                              ∑ (1/i²) = π²/6
                              i=1

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X