Annonce

Réduire
Aucune annonce.

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA À LA PRÉSIDENTIELLE DE 2009 Oran ouvre le bal

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA À LA PRÉSIDENTIELLE DE 2009 Oran ouvre le bal

    CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA À LA PRÉSIDENTIELLE DE 2009
    Oran ouvre le bal
    Malgré le froid et la pluie, des jeunes, des vieux et même des écoliers n’ont pas raté le cortège présidentiel pour exprimer leur soutien à un troisième mandat.
    La capitale de l’Ouest a donné son aval au président de la République. Le soutien à une troisième mandature a été le mot d’ordre convenu. Hier, le chef de l’Etat qui effectue une visite de deux jours, a eu droit à une grand-messe populaire. La population a fortement appelé son hôte à briguer un troisième mandat présidentiel. Malgré le froid glacial et les chutes de pluie, l’accueil était chaleureux. Une ambiance de liesse a marqué le passage du cortège présidentiel. Sur place, le décor logistique offrait l’atmosphère d’une véritable campagne présidentielle.
    Les Oranais sont venus en force au bain de foule à la rue Larbi Tebessi, sise au centre-ville pour apporter leur soutien au président. Des jeunes, des vieux et même des écoliers n’ont pas raté cet événement. Drapeaux, banderoles et portraits du président en tête, les Oranais ont pris d’assaut le centre-ville. Voulant capter l’attention du chef de l’Etat, certains ont même porté des tee-shirts «ouhdha thalitha». Ce slogan était sur toutes les langues. «Oui pour le troisième mandat», «Tahia erraïs», clamaient sans cesse les citoyens. Sur les banderoles les mêmes phrases reviennent. «Nous sommes pour la candidature du président», «Oui pour la paix et la réconciliation nationale», «Oui pour le troisième mandat», lit-on. Des associations sportives, de la société civile, des comités de différentes localités se sont déplacés pour applaudir M.Bouteflika. Mais, c’est le ministre de la Solidarité nationale qui a créé la surprise. Accompagnant le chef de l’Etat, M.Ould Abbès a participé à l’échauffement des esprits en signalant avec ses mains «ouhdha thalitha».

    Par ailleurs, ce décor et ce soutien cachent une réalité amère: le chômage, la mal-vie et la pauvreté se lisaient sur tous les visages. «Nous sommes ici pour exprimer notre soutien au président pour qu’il constate notre malaise», témoigne Nacer, licencié en gestion, en chômage. «La population souffre, il y a des gens qui meurent de pauvreté», s’indigne un homme à peine la cinquantaine. Son ami, un sexagénaire, lui emboîte le pas. «Rana fel mizeria» (nous vivons dans la misère totale), s’insurge-t-il, la mine affaiblie. Ces témoignages récoltés un peu partout, démontrent les attentes de la population oranaise. Malgré les projets dont elle a bénéficié depuis la dernière décennie, il n’en demeure pas moins que le quotidien des citoyens n’a pas connu une amélioration. La visite du chef de l’Etat à Oran est la septième du genre, depuis son élection à la magistrature suprême.
    La première journée a été marquée par l’inauguration et le lancement de plusieurs projets. Dans la matinée d’hier, le président a procédé à l’inauguration de la station d’épuration du groupement urbain d’Oran où il a assisté à une présentation de l’opération d’aménagement hydro-agricole de la plaine de Mtala, ainsi que le centre anticancéreux Emir Abd El Kader.
    Sur place, le président s’est renseigné sur le nombre des centres anticancéreux qui existent à travers le pays. Selon un responsable du ministère de la Santé, il est prévu la réalisation de 16 centres à travers les différentes wilayas du Centre. Le chef de l’Etat a également inauguré le tribunal d’Oran ouest et la ligne ferroviaire Sénia- Oran, de même que la ligne autorail Oran-Chlef. Dans l’après-midi d’hier, le chef de l’Etat a eu le même parcours que celui de la matinée. Parmi les importantes étapes, on citera la pose de la première pierre pour la réalisation du tramway. La réalisation du Palais des conventions de Sonatrach, un grand complexe multiservice, qui accueillera la conférence internationale sur le GNL en 2010, ainsi que le projet de la réalisation de 350 logements de type Cnep/Immo. Toujours dans le secteur de l’habitat, le chef de l’Etat a inauguré 2803 logements de type LSP dans la localité de Bir El Djir. Le président Bouteflika procèdera ce matin à l’ouverture de la 151e conférence de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) lors de laquelle il prononcera un discours. Que dira le chef de l’Etat à ses hôtes? La réponse sera connue dans quelques heures.
    De notre envoyée spéciale Nadia BENAKLI


    L'Expression
    Dernière modification par carlos, 16 décembre 2008, 23h03.
Chargement...
X