Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La France qui refuse la réalité.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La France qui refuse la réalité.

    Le président Bouteflika n’a pas pris de gants pour s’attaquer à la France et ses crimes contre l’humanité. Il a fini par briser le mur du silence après tout, le bruit assourdissant de la diplomatie française quant à l’affaire des moines de Tibhirine. Cette affaire a été le point culminant de la précipitation diplomatique et de la manipulation médiatique à grande échelle. Tellement que des courants français ont voulu faire pression sur notre pays, en exploitant notre manque de communication et suivi des affaires scabreuses, que les erreurs ont été nombreuses d’ailleurs, la réponse de toute cette «danse» médiatique et politico-diplomatique a été donnée par des Français, qui ont été obligés de répondre après s’être accusés de tort. Bouteflika a juste dit que la France devrait avoir honte de ses crimes contre l’Humanité notamment, durant al guerre de libération. Une manière de clouer le bec à un courant français, qui ne cesse de nous chanter la démocratie et le respect des droits de l’Homme à chaque fois que l’Algérie veut diversifier ses partenaires économiques et fructifier son commerce sans inclure la France. Des courants français qui n’ont jamais admis que l’Algérie est indépendante, continuent de créer des polémiques, rien que pour ternir l’image notre pays sur le concert international. Cette même France ne dit rien à propos des pays qui tentent de protéger leur production nationale. Pas un seul mot, quand les États-Unis ne respectent pas les Droits de l’Homme. On ne veut rien dire pour son silence à l’endroit de certains pays, indépendants mais toujours sous la protection française. La France ne tardera pas à nous trouver des poux sur la tête pourtant chauve, rien que pour signer une réaction sur le message de Bouteflika.

    B.N.

  • #2
    On Ne S'est Jamais Attendu A Moins Que Ca Comme Reaction Vis A Vis De La France,de La Part De Notre President Au Sujet Des Crimes Qu'elle A Commis Chez Nous.
    .
    .
    .
    .

    Commentaire


    • #3
      La France a dit à maintes reprises qu'elle ne s'excusera pas ....mainetenant qu'il prenne des mesures contre la france ou qu'il se taise.....ca fait plus de 10 ans qu'il se lamente comme une vieille femme,ca devient saoulant.

      Commentaire


      • #4
        La France a dit à maintes reprises qu'elle ne s'excusera pas
        on s'en fou de ce qu'elle dit
        ....mainetenant qu'il prenne des mesures contre la france ou qu'il se taise
        .
        les chinois, japonais, coréens remplacent les français un peu partout
        ....
        ca fait plus de 10 ans qu'il se lamente comme une vieille femme,.
        se lamenter c'est une spécialité de chez toi, cela fait des siècles que cela dur pour l'îlot et ...........ça devient plus que saoulant!
        alors continue de te lamenter et de te saouler, puisque c'est ton choix , simplement vient pas te plaindre!
        Mr NOUBAT

        Commentaire


        • #5
          La France qui refuse la réalité.
          milka stp , c'est de qui ce texte , je n'arrive pas à le trouver sur Google!
          ca fait plus de 10 ans qu'il se lamente comme une vieille femme,ca devient saoulant.
          Rappeler à la France ses crimes , n'est pas se lamenter et si ça te soûle tant que ça pourquoi tu interviens sur un sujet qui ne te concerne en rien , t'es maso ou bien!!!
          Plus ils s'entetent à nier leurs crimes en Algérie , plus on s'entetera à les leurs rappeler à chaque fois que l'occasion se présente ; j'adhère totalement au texte de B.N. et j'aimerais bien savoir qui c'est !

          Commentaire


          • #6
            Le président Bouteflika n’a pas pris de gants pour s’attaquer à la France et ses crimes contre l’humanité. Il a fini par briser le mur du silence [
            Quel grand Président qui fustige la France et se pose en digne enfant de la révolution, mais qui ensuite, une fois malade, se fait soigner.. au Val-de-Grace
            Se ridiculisant, sa c'est son problème, mais ridiculisant de par sa charge et sa « volte-face » tout un pays.
            Qu’est ce président qui n'a (aucune fierté) aucune confiance dans les services de santé de son pays ???

            Depuis ce fameux épisode du Val-de-Grace il a perdu toute crédibilité pour s’en prendre a la France au nom des Martyres de la Révolution qui pour certain d’entre eux ont connu la Santé a défaut de Val-de-Grace
            « Chez les peuples animés d'un même esprit de corps, le commandement ne saurait appartenir à un étranger. »
            IBN KHALDUN

            Commentaire


            • #7
              On s'en fout de ton Bouteflika et de son Val-de-Grace ; la France a commis des crimes en Algérie et elle doit le reconnaitre point barre , tu as beau te fracasser la tête sur tous les murs de France et de Navarre , ça ne changera rien aux données du problème !

              Commentaire


              • #8
                La France ne prend pas du tout le chemin de la reconnaissance de ces exactions.
                Et elle ne le fera jamais, enfin pas tant que les lobbies pieds noirs et harkis seront si actif.
                En effet, la "fameuse " loi du 23 février 2005 qui devait faire reconnaitre » les bienfaits de la colonisation » a été présente par Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux anciens combattants durant le quinquennat de Jacques Chirac.

                Hamlaoui Mekachera est un harki historique qui a présenté une loi qui réécrivait l'histoire de la colonisation en faveur de sa communauté (harkis donc et pieds noirs) et qui voulait imposer que ce soit cette histoire-là qui soit enseigné dans les écoles françaises.

                Quand a la réaction de “mon” Bouteflika je te renvoie a cet excellent article du site lematin-dz qui interviewait le journaliste Jean pierre Tuquoi tout est dit
                Journaliste au Monde, spécialiste du Maghreb, Jean-Pierre Tuquoi vient de publier Paris-Alger, couple infernal, aux éditions Grasset. Dans cet ouvrage il révèle que le président Bouteflika était au courant de la loi du 23 février 2005 et qu’il s’en est servi à des fins de politique intérieure. Il s’en explique dans cet interview à El-Watan . « Je sais que Bouteflika savait très bien, l’enquête l’a montrée, que cette loi avait été votée en février et s’il a attendu plusieurs mois avant de réagir, c’est par opportunisme politique, parce que lui-même, en Algérie, était confronté à la question du référendum sur la réconciliation nationale. Paradoxalement, la loi française du 23 février 2005 a favorisé ses propres desseins politiques et cela lui a servi de dérivatif, en particulier vis-à-vis des cadres du FLN. En dérivant leur attention sur la loi du 23 février, cela lui a permis de faire en sorte qu’il n’y ait pas de débat en Algérie sur le thème de la réconciliation nationale. Cela n’empêche pas que le président Bouteflika, de par sa culture politique, soit très sensible à la question de la colonisation et de la guerre d’Algérie. L’un n’empêche pas l’autre. Il a dû se poser des questions sur Jacques Chirac. Jacques Chirac qui, d’un côté, apparaît comme étant un partisan du traité d’amitié et qui, d’un autre, laisse voter cette loi qui est insupportable aux yeux de la classe politique algérienne. »
                Par ailleurs Jean-Pierre Tuquoi regrette que « Sarkozy qui n’appartient pas à cette génération qui a baigné dans la guerre d’Algérie soit un facteur de blocage, alors qu’il aurait dû être un facteur d’ouverture. » Pour lui, la question de la reconnaissance des crimes coloniaux se heurte à une « conjoncture politique ne s’y prête pas. » Tuquoi rappelle que « c’est la droite qui est au pouvoir en France, une droite qui a été appuyée par des revanchards. Si ceux qui votaient auparavant pour Le Pen ont voté cette fois pour Sarkozy, Sarkozy tient compte de leur vote, il se présente comme un nationaliste. » Le journaliste conclut simplement : « Tant qu’on tient ce type de discours (sur l’identité nationale, par exemple) on ne peut pas attendre grand-chose en terme de mémoire partagée, de reconnaissance, de condamnation d’un système parce que c’est de cela qu’il s’agit, le colonialisme en l’occurrence. »
                Des deux cotés on souffle sur les braises opportunement pour détourner l'attention de son opinion publique
                « Chez les peuples animés d'un même esprit de corps, le commandement ne saurait appartenir à un étranger. »
                IBN KHALDUN

                Commentaire


                • #9
                  Oui il y a des politicards des deux cotés qui instrumentalisent l'Histoire pour leurs intérets politiques immédiats mais ça ne doit pas nous empêcher de rappeler que la France a commis des crimes qu'elle doit reconnaitre , c'est le miminum syndical exigé pour tout Algérien qui a conscience du sacrifice suprême consenti par nos valeureux Chouhada pour libérer le pays , peu m'importe ce que Bouteflika a fait ou fera , je réagis selon ma conscience et selon mes convictions !

                  Commentaire


                  • #10
                    DZone à dit: milka stp , c'est de qui ce texte , je n'arrive pas à le trouver sur Google!

                    C'est un article écrit par un journaliste du "Carrefour d'Algérie" quotidien datant du 24 Aout 2009, aux initiales B.Nadir.
                    Dernière modification par milka, 25 août 2009, 22h07.

                    Commentaire


                    • #11
                      Je me fiche de qui peut venir les revendications et à quel but , même si c'est un reglement de compte "entre ami" que je devine . Il est important pour tous les algériens que ce rappel des fait soit toujours d'actualité et évite qu'il aille aux oubliettes comme la France essai de le faire .

                      Commentaire


                      • #12
                        Kaghemoussa

                        Si tu ne sais pas ? , y a deux Frances : la France coloniale et la France humanitaire !

                        alors de quel coté tu es ?
                        A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                        Commentaire


                        • #13
                          la "France Humanitaire" c'est la France de Kouchner ???

                          Sandaryo , DZone a aucun moment je ne remet en cause le neccessaire devoir de memoire ni la vigilance que l'ont doit avoir pour eviter la negation de tout les crimes et de tout les sacrifices liés a la guerre de liberation .
                          « Chez les peuples animés d'un même esprit de corps, le commandement ne saurait appartenir à un étranger. »
                          IBN KHALDUN

                          Commentaire


                          • #14
                            Personne ne remet en cause le devoir de mémoire meme les francais au contraire mais il ne faut pas non plus que cette histoire douloureuse soit un frein, pour les genérations d apres l indépendance , pour leurs relations de tout les jours et pour faire des projets en commun.

                            Commentaire


                            • #15
                              Alors vite , "la balle" est "encore" du côté français , qu'est-ce quelle attend pour reconnaître ses crimes .

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X