Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La première rentrée des classes à ne pas rater

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La première rentrée des classes à ne pas rater

    Pour les parents en Algérie, c’est un véritable défi, il n’est pas question de rater la première rentée de son enfant. Mais premier jour d’école rime inévitablement avec nouveau trousseau scolaire et vêtements flambant neuf. Des dépenses qui quoique inévitables, mettent à mal le budget familial.

    De quoi donner le tournis aux parents aux revenus faibles, surtout s’ils ont en charge plusieurs enfants pour la rentrée scolaire. Les vêtements sont les premiers articles sur la liste. Il faut en effet habiller l’enfant de neuf, de pied en cap. Pour cette première étape vers le chemin de l’école, la facture est déjà salée.

    Pour habiller un garçon, l’achat au moins d’un pantalon, d’un pull ou d’une chemisette et d’une paire de chaussures en plus des sous-vêtements est un passage obligé.

    Si l’on opte pour des prix abordables pour les vêtements et selon les tarifs affichés au niveau des magasins, la plage des prix se présente comme suit : le pantalon coûtera entre 1 200 et 2 600 DA, le pull entre 700 et 1 600 DA et les chaussures entre 1 400 et 2 400 DA. Pour les sous-vêtements il faudra débourser en moyenne entre 300 et 500 DA, en plus du tablier dont le prix varie entre 700 et 1 200 DA. En somme, pour habiller un tout petit en prévision de la rentrée, il faudra débourser une somme allant de 4 300 à 8 300 DA.

    Mais le calvaire pour les parents ne s’arrête pas là. Après les habits, il est nécessaire de penser à l’essentiel, c'est-à-dire les affaires scolaires. Mais pour remplir un cartable, la facture est salée. Là aussi, les parents doivent mettre à mal leur budget.

    A commencer par le cartable. Il faut compter ne l’acquérir qu’à partir de 750 DA, ce prix pouvant atteindre les 1 500 DA en moyenne quand il s’agit d’un produit de qualité moyenne. Ensuite, l’on doit penser aux autres fournitures scolaires allant des stylos et crayons aux cahiers et autres gommes et trousses. Ainsi les prix des stylos varient entre 15 et 90 DA, pour un produit de marque, les trousses de 150 à 250 DA, les crayons de couleurs avoisinent les 250 DA, les protège-cahiers 10 DA l’unité, la pâte à modeler 150 à 185 DA, la palette à peinture 140 DA, les ciseaux 80 DA, les étiquettes 10 DA, la règle 13 DA et la colle de 25 a 30 DA. Pour les cahiers, il faut compter 85 DA pour un cahier de 192 pages, 23 DA pour 65 pages, 17 DA pour 48 pages et 12 DA pour 32 pages, ainsi que 58 DA pour un cahier de travaux pratiques. Ces achats coûteront donc en moyenne 1 900 DA.

    Ce montant, ajouté au total le plus bas nécessaire à l’achat des vêtements, nous donne une somme globale de 6 200 DA. C’est donc 6 200 DA que les parents doivent en moyenne débourser pour pouvoir envoyer leur enfant rejoindre pour la première fois les bancs de l’école.

    Si ce n’est pas le seul enfant qu’ils enverront à l’école, la facture sera alors plus salée et la rentrée scolaire d’autant amère pour les familles à faible revenu, qui doivent aussi gérer les dépenses quotidiennes et payer leurs factures.

    Par le soir
Chargement...
X