Tramway de Constantine
Les pratiques des travaux de la réalisation du projet en question




Les travaux de réalisation du tramway de Constantine, dont le coût annoncé est de 330 millions d'euros, a été au centre des débat ce jeudi, au cours d'une séance de travail qui a regroupé le wali et les représentants des entreprises concernées par le projet, les membres de l'exécutif et les élus locaux de cette wilaya. A noter que l'objectif de cette rencontre était notamment de mettre la lumière sur les questions liées aux pratiques des travaux de réalisation de ce projet. Fixé pour un délai de 31 mois, la réalisation du tramway de Constantine, sera "déterminant" pour la ville, mais ne manquera pas, durant sa phase de travaux, de créer des désagréments pour les riverains du chantier. Il a été question, dans le cadre de cette rencontre, d'amener les parties concernées à faire part des suggestions et propositions susceptibles de réduire les désagréments causés à la population pendant la phase réalisation.

Il a été notamment retenu, pour limiter ces désagréments, d'imprimer une cadence très soutenue aux travaux qui se déroulent 24 heures sur 24, avec observation d'arrêts pendant les heures de pointes. Par ailleurs, et pour éviter toute mauvaise surprise, la commission de coordination technique responsable du suivi du projet a été enjointe par le wali d'être présente au quotidien sur le terrain, afin de suivre pas à pas les travaux et résoudre au jour le jour les problèmes qui pourraient se poser. Le wali a également préconisé d'ouvrir une tribune sur les ondes de la radio locale pour les citoyens désireux de s'exprimer et de faire part de leurs idées et suggestions quant aux aménagement devant être apportés au plan de circulation, dont la modification est imposée par les travaux du tramway. S'agissant, en outre, des point névralgiques, comme la route d'accès à l'université Mentouri, la commission technique de coordination a proposé l'aménagement de pistes de déviation et la création, au niveau du campus de Zerzara, d'un parking et d'un pôle provisoire pour les quelque 300 bus qui transitent quotidiennement par ce point. Un autre plan de déviation de la circulation a été proposé pour la voie menant vers la RN 5, Kouhil Lakhadar et Che Guevara. L'entreprise Pizzarotti, en charge de la réalisation du tramway de Constantine, a proposé la démolition du pont enjambant cet axe, mais le wali a refusé cette proposition invitant l'entreprise à soumettre des propositions de rechange pour une déviation de la circulation. L'axe premier du tramway de Constantine, qui s'étend nord-sud sur 8 km depuis le stade Benabdelmalek jusqu'à la cité Zouaghi, sera doté de 11stations d'arrêt, quatre pôles d'échange et six stations et donnera lieu à une gare multimodale ultramoderne au niveau de la cité Zouaghi. D'une capacité nominale de 6000 passagers et avec 3 rames toutes les 3 mn, le projet fera l'objet d'une extension vers la nouvelle ville Ali Mendjelli et d'une autre navette vers l'aéroport Mohamed Boudiaf. Le wali a indiqué, à cet effet, que l'appel d'offres relatif à la réalisation de ces extensions a déjà été lancé et le choix de l'entreprise de réalisation est en cours de finalisation.


LE MAGHREB.DZ