Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Algérie-France : La gifle niçoise

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Algérie-France : La gifle niçoise

    La gifle niçoise
    03 Juin, 2010

    Le Matin DZ

    Bouteflika aura donc été le seul chef d’Etat du Maghreb à prendre part au 25e sommet France-Afrique, agapes niçoises que Ben Ali, Mohamed VI et Khadafi ont, eux, poliment mais fermement ignorées. « Je lui ai téléphoné spécialement pour lui dire « je t'en prie, viens, c'est important que tu sois là » et c'est un geste qu'il vienne », a révélé le Président français. « Je t’en prie, viens »? C’est donc ainsi, d’une façon si cavalière, que s’invite aujourd’hui un président ? Toujours est-il que ni la polémique avec Paris sur le passé colonial, ni le refus de repentance par la France, ni l’affaire du diplomate Hasseni, ni celle des moines de Tibéhirine, ni la partialité arrogante de l’Elysée dans le dossier du Sahara occidental n’ont dissuadé le chef de l’Etat algérien à donner suite à cette doléance déchirante et à se précipiter à Nice. Bouteflika aurait pu s’inspirer, à cet égard, de Laurent Gbagbo, le président ivoirien qui a expliqué sur Rfi qu’il ne se rendrait pas en France avant que Paris et Abidjan n’aient discuté de leur « différend fondamental », un différend beaucoup moins lourd que celui qui oppose Alger et Paris, puisque Gbagbo fait allusion au putsch manqué de 2002 contre son régime, auquel il accuse les autorités françaises de l’époque d’avoir participé.

    Mais il faut croire que la controverse sur la mémoire ne pèse pas devant l’immense privilège d’arpenter, un jour, une nuit, la Promenade des Anglais. Cela nous rappelle, à propos de Nice justement, l’article du journal local quand Bouteflika s’était imposé à l’Elysée sans qu’on l’y invite, le 19 décembre 2003. « Pathétique Bouteflika », avait titré le quotidien Nice Matin, sous la plume de son directeur de rédaction. Clic-clac, merci Kodak ! La visite du président algérien n'aura duré que quelques heures. Prétexte officiel, l'inauguration de deux expositions dans le cadre de la fameuse Année de l'Algérie. Raison réelle : être pris en photo, et sous toutes les coutures, avec Jacques Chirac, l'ami français, à la veille d'échéances algériennes majeures. Pathétique visite, et si embarrassante pour la France. »

    Sept ans plus tard, le pays s’est exposée au même désaveu.

    Le sommet de Nice pour Kodak ?

    « Mais non, vous n’avez rien compris, nous avaient seriné ses bruyants apologues, Bouteflika ne fait pas le déplacement au sommet de Nice pour rien. Un tête-à-tête décisif avec Sarkozy sera pour lui l’occasion de dire ses quatre vérités à la France, les yeux dans les yeux. »Au final, il n’y eut ni tête-à-tête avec Sarkozy, ni « rencontre les yeux dans les yeux ». Bouteflika a été superbement ignoré par le maître de céans qui a réservé ses apartés à l’Egyptien Hosni Moubarak qui assurait la coprésidence du sommet ainsi qu’aux dirigeants des deux géants économiques du continent africain, le Sud-Africain Jacob Zuma et le Nigérian Goodluck. Sarkozy venait de signifier que l’Algérie de Bouteflika ne fait pas partie des pays africains à fort potentiel d’affaires avec lesquels la France, en perte de vitesse sur le continent, souhaite établir des liens puissants afin de reconquérir un rôle de leader face à la concurrence chinoise.

    A Nice, l’Algérie de Bouteflika, c’était juste un convive d’accommodement, utile pour « remplir » la table, suppléer aux défections de Ben Ali, Mohamed VI et Khadafi, utile pour la « photo de famille » où le chef de l’Etat algérien était d’ailleurs placé tout au bout, parmi les « invités secondaires », Nicolas Sarkozy ayant choisi de s’afficher aux côtés de Jacob Zuma, Président de l’Afrique du Sud, locomotive du continent.L’Algérie de 2010, ce n’est plus l’Algérie de Boumediene qui n’avait jamais mis les pieds en France, ou celle de Zéroual qui avait refusé de serrer la main à Chirac. C’est celle, livrée à un personnage que les Français connaissent parfaitement, celui que Chirac décrit dans son livre-testament, en dix lignes (seulement !), comme un « homme timide » et « complexe ».Nice aura prouvé notre déclin africain.

    L’Algérie de Bouteflika n’est plus celle-là qui arrivait, il y a encore 12 ans, à faire parrainer par près de 140 pays, dont des membres du Conseil de sécurité, son projet de résolution à l’Assemblée générale de l’ONU en faveur d’un référendum d’autodétermination et d’indépendance au Sahara occidental.C’est la triste fin de la diplomatie-spectacle et des réseaux, celle qui tourne le dos au monde arabe et à l’Afrique. On notera que notre chef d’Etat n’a pas effectué une seule visite officielle bilatérale en Afrique depuis 1999 – il s’est rendu 10 fois en France –, ni reçu à Alger plus de trois chefs d’Etat africains, si nous excluons le sommet de l’OUA de juillet 1999, arraché par le président Zeroual lors du 32e sommet de l’OUA à Yaoundé (Cameroun) en juillet 1996

    Mais on se serait suffi de cette relégation si l’humiliation n’était allée encore plus loin, ce mardi de clôture, quand Nicolas Sarkozy, en conférence de presse, toujours inflexible sur la question de la mémoire, intransigeant à l’égard de l’Algérie, a jugé utile de préciser, sans détours, que le chef de l’Etat algérien a fait le voyage pour rien : « Est-ce qu'il suffit que le président Bouteflika participe au sommet Afrique-France pour que, d'un coup, tout s'éclaire dans la relation entre la France et l'Algérie ? Je crains de ne pas avoir exactement le même optimisme. Il faudra encore du temps », a-t-il lancé aux journalistes médusés.

    La ruade, arrogante, était presque de trop.

    On avait déjà compris, M. Sarkozy !

    M.B.

  • #2
    Mais il faut croire que la controverse sur la mémoire ne pèse pas devant l’immense privilège d’arpenter, un jour, une nuit, la Promenade des Anglais. Cela nous rappelle, à propos de Nice justement, l’article du journal local quand Bouteflika s’était imposé à l’Elysée sans qu’on l’y invite, le 19 décembre 2003. « Pathétique Bouteflika », avait titré le quotidien Nice Matin, sous la plume de son directeur de rédaction. Clic-clac, merci Kodak ! La visite du président algérien n'aura duré que quelques heures. Prétexte officiel, l'inauguration de deux expositions dans le cadre de la fameuse Année de l'Algérie. Raison réelle : être pris en photo, et sous toutes les coutures, avec Jacques Chirac, l'ami français, à la veille d'échéances algériennes majeures. Pathétique visite, et si embarrassante pour la France. »

    ibadatou el-ibades. Comme c'est triste. Je suis vraiment triste.
    Quiconque apprend la langue d'un peuple se préservera de ses mauvais desseins. Mohammed (psl)

    Commentaire


    • #3
      Pathétique Bouteflika"
      ça résume tout

      Bouteflika a été superbement ignoré par le maître de céans
      Pitié
      Dernière modification par keazy, 04 juin 2010, 09h22.
      Coucher du soleil à Agadir

      Commentaire


      • #4
        « Mais non, vous n’avez rien compris, nous avaient seriné ses bruyants apologues, Bouteflika ne fait pas le déplacement au sommet de Nice pour rien. Un tête-à-tête décisif avec Sarkozy sera pour lui l’occasion de dire ses quatre vérités à la France, les yeux dans les yeux. »
        ce que les bouteflikistes flniste du forum nous ont répeté sans cesse...

        et voila la vérité qu'ils n'osent meme pas commenter....

        Au final, il n’y eut ni tête-à-tête avec Sarkozy, ni « rencontre les yeux dans les yeux ». Bouteflika a été superbement ignoré par le maître de céans
        je ne la connaissais pas cette histoire

        quand Bouteflika s’était imposé à l’Elysée sans qu’on l’y invite, le 19 décembre 2003. « Pathétique Bouteflika », avait titré le quotidien Nice Matin, sous la plume de son directeur de rédaction. Clic-clac, merci Kodak ! La visite du président algérien n'aura duré que quelques heures. Prétexte officiel, l'inauguration de deux expositions dans le cadre de la fameuse Année de l'Algérie. Raison réelle : être pris en photo, et sous toutes les coutures, avec Jacques Chirac, l'ami français, à la veille d'échéances algériennes majeures. Pathétique visite, et si embarrassante pour la France.

        Commentaire


        • #5
          même la petite Tunisie sans armée pour se défendre a préféré ne pas y' allez , Nif vous dite ??

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par Temsamani Voir le message
            même la petite Tunisie sans armée pour se défendre a préféré ne pas y' allez , Nif vous dite ??
            Bonjour à tout le monde,

            Il faut se rappeler que la Tunisie et le Maroc n'ont nul besoin d'être présents à ce genre de rencontre, puisque la France décide pour eux. "L'indépendance dans l'interdépendance" n'entend pas dire autre chose!

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par overclocker Voir le message
              ce que les bouteflikistes flniste du forum nous ont répeté sans cesse...

              et voila la vérité qu'ils n'osent meme pas commenter....



              je ne la connaissais pas cette histoire

              Commentaire


              • #8
                quand Bouteflika s’était imposé à l’Elysée sans qu’on l’y invite, le 19 décembre 2003. « Pathétique Bouteflika », avait titré le quotidien Nice Matin, sous la plume de son directeur de rédaction. Clic-clac, merci Kodak ! La visite du président algérien n'aura duré que quelques heures. Prétexte officiel, l'inauguration de deux expositions dans le cadre de la fameuse Année de l'Algérie. Raison réelle : être pris en photo, et sous toutes les coutures, avec Jacques Chirac, l'ami français, à la veille d'échéances algériennes majeures. Pathétique visite, et si embarrassante pour la France.
                3ib 3lik

                je crois que dans le monde entier il n'existe pas un président qui défend si mal l'image et les intérêts de son pays

                a moins qu'il y est des raisons à ça et que l'on ne connais pas

                du temps de boumedienne sans argent et sans petrole (avant de le nationaliser en 1973) l'algerie avais son mot a dire et avais une force diplomatique importante

                et avec bouteff meme avec du pétrole qui crève le plafond et du gaz , vitaux pour les puissances il n'arrive a rien concrétiser (ni économiquement,ni politiquement , ni dans la société ) et en plus on la mal traite l'algerie il y a de quoi se poser des questions cette impuissance est illogique

                Commentaire


                • #9
                  Des têtes à claques qui en voient partout ; Benchicou et ayoub7 ont fini par rendre Boutef sympathique !
                  Dernière modification par DZone, 04 juin 2010, 16h51.

                  Commentaire


                  • #10
                    Il faut se rappeler que la Tunisie et le Maroc n'ont nul besoin d'être présents à ce genre de rencontre, puisque la France décide pour eux. "L'indépendance dans l'interdépendance" n'entend pas dire autre chose!
                    Really? Parce que les faits tres recents prouvent exactement le contraire: La France fait de la mediation pour le compte de l'Algerie...

                    Autant pour le nif... Vous passez des semaines a construire un argumentaire aussi fallacieux qu'inepte. Et comme a chaque fois, des news viennent pour tout faire exploser en petits morceaux et que ces memes arguments se retournent contre vous...

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par overclocker
                      ce que les bouteflikistes flniste du forum nous ont répeté sans cesse...

                      et voila la vérité qu'ils n'osent meme pas commenter....
                      Disons qu'un nifiste, comme tu dis, celui qui a l'orgueil si demésuré que tout est bon en Algérie, est un clown...
                      Mais un Overlocker ou les 40 autres cavaliers de la secte, ces Marocains qui passent leurs journées à dire du mal de l'Algérie sur Forum Algérie, ce n'est guère mieux. De la crétinerie sans nom...
                      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par ayoub7 Voir le message
                        Really? Parce que les faits tres recents prouvent exactement le contraire: La France fait de la mediation pour le compte de l'Algerie...

                        Autant pour le nif... Vous passez des semaines a construire un argumentaire aussi fallacieux qu'inepte. Et comme a chaque fois, des news viennent pour tout faire exploser en petits morceaux et que ces memes arguments se retournent contre vous...
                        Ayoub7,
                        Veux-tu que je repostes les conditions dans lesquelles le Maroc et la Tunisie avaient obtenu leurs pseudo-indépendances ("indépendance dans l'interdépendance").

                        D'autre part, un élément connu de tout le monde est celui de l'interdiction formelle faite aux deux pays maghébins d'exiger des visas aux ressortissants français, alors que l'inverse est pratiqué. Un comble n'est-ce pas?

                        Commentaire


                        • #13
                          Des têtes à claques qui en voient partout ; Benchicou et ayoub7 ont fini par rendre Boutef sympathique !
                          Woulah plus l'Algerie est critiquee par certains plus je me dis....on est sur le bon chemin....

                          Commentaire


                          • #14
                            Bonjour à tout le monde,

                            Il faut se rappeler que la Tunisie et le Maroc n'ont nul besoin d'être présents à ce genre de rencontre, puisque la France décide pour eux. "L'indépendance dans l'interdépendance" n'entend pas dire autre chose!
                            omar, ne changes pas sujet....

                            elle est comment la claque boutef qui part comme un toutou et qui revient plus toutou qu'avant....enfin il est revenu avec la photo de famille.... gualek l'independance dans l'interdependance tu le dis et tu le repetes mais à voir ce qui s'est passé avec atika ayaye....

                            gualek la diploumatie et un face a face avec sarko pour defendre le nepad


                            Mais un Overlocker ou les 40 autres cavaliers de la secte, ces Marocains qui passent leurs journées à dire du mal de l'Algérie sur Forum Algérie,
                            tu t'identifie à boutef aussi ....je parle de boutef pas de l'Algérie

                            Commentaire


                            • #15
                              Karim28

                              Woulah plus l'Algerie est critiquee par certains plus je me dis....on est sur le bon chemin....

                              c'est que tu doit avoir un sérieux problème psychologique !!

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X