Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Libertés académiques : Les chercheurs scandalisés.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Saïd
    a répondu
    Objectifs pas trop académiques ,...

    ... mais trés fortement économiques . Que les 2000 € auxquels a droit chacun des chercheurs qui aura eu la chance d'obtenir l'accord du recteur de son université , servent souvent á faire du buz ne fait pas de doute ! Mais que l'on remette en question l'hônneteté des autres académiciens est une atteinte grave á la recherche scientifique .
    Il est vrai aussi , que cela mal au coeur de voir que certains , peut-être pas majoritaires , qui s'empressent d'aller s'inscrire au niveau de la fac ou organisme qui les accueillent et que l'on ne revoit plus ... jusqu'au prochain stage ou colloque !
    Entre nous , toute participation d'un enseignant-chercheur á une conférence , colloque ou autre stage á l'étranger est soumis á l'approbation du recteur ou directeur de laboratoirede recherche ( ce qui est la cas en France , quand le chercheur se fai prendre en charge tous les frais , ou il y va á titre personnel ) .

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    on enseigne en arabe dabord....puis en francais ensuite selon le niveau atteint dans le cursus...

    qui en fait autant ailleurs....la france

    Laisser un commentaire:


  • abdel-dz
    a répondu
    Alors pourquoi les cours sont donnés en français ?

    le monde arabe est au moins bilingue

    qui peut en dire autant en amerique du nord, en europe...

    ces chiffres sont grotesques, les arabes parlent anglais, francais....et lisent en version originale...


    cest vraiment a mourrir de rire de telles sottises
    C'est toi qui dit des sottises !

    Si le monde arabe est au moins bilingue, pourquoi enseigne-t-on en français en Algérie ?

    Laisser un commentaire:


  • abdel-dz
    a répondu
    Pas de traduction, pas de sortie !

    D'accord Abdel !
    Merci, et je suis pour que l'on prive les universitaires algérien de sortie jusqu'à ce que leur discipline soit traduite !

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Un jour j'ai vu une émission ou un journaliste se moquait du monde arabo-musulman en rappelant que chaque année on traduisait plus de livre en Espagne que l'on en a traduit dans le monde arabo-musulman durant les 5 derniers siècles.

    C'est surement exagéré et même caricatural mais c 'est un vrai problème tout de même.
    le monde arabe est au moins bilingue

    qui peut en dire autant en amerique du nord, en europe...

    ces chiffres sont grotesques, les arabes parlent anglais, francais....et lisent en version originale...


    cest vraiment a mourrir de rire de telles sottises

    Laisser un commentaire:


  • ETTARGUI
    a répondu
    D'accord Abdel !

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    il ya des centaines de classements....je parle de celui-ci : Ranking Web of World Universities


    la discussion devient fastidieuse...du niveau elementaire deuxieme annee....

    Laisser un commentaire:


  • abdel-dz
    a répondu
    Existe-t-il des académies en Algérie ?

    Que les universitaires commencent par traduire chacune de leur discipline en arabe. C'est la première chose à faire car il semble que l'essentiel des cours de l'enseignement supérieur soient dispensés en français. Ce n'est pas normal.

    Les arabes ont une langue !

    Mais existe-t-il une académie pour chaque discipline qui veille à la traduction des termes nouveaux dans la langue arabe ?

    Un jour j'ai vu une émission ou un journaliste se moquait du monde arabo-musulman en rappelant que chaque année on traduisait plus de livre en Espagne que l'on en a traduit dans le monde arabo-musulman durant les 5 derniers siècles.

    C'est surement exagéré et même caricatural mais c 'est un vrai problème tout de même.

    Laisser un commentaire:


  • ETTARGUI
    a répondu
    Comme quoi, on peut décerner le prix de la plus grosse ineptie à un bleu. Bienvenue sur Forum Algérie man !!
    Hahaha! Bled, d'autres candidats sont dans la file

    Laisser un commentaire:


  • ETTARGUI
    a répondu
    Erreur Hugo. La première université française est classée 38e.
    Les français publient beaucoup en Anglais, l'Anglais est devenu la langue du chercheur et les Français ont compris cela, ils se sont mis à l'Anglais. A titre d'exemple au congrés annuel de l'ASCO (American society of clinical oncology), il y en moyenne une dizaine de participants de ma boite chaque année dont 3 à 5 communicants... Non, non la recherche en France fonctionne bien, en dépit de quelques difficultés.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Look Who's Talking...

    Laisser un commentaire:


  • Blofeld
    a répondu
    Envoyé par ????
    Les universitaires feraient mieux de travailler à améliorer la qualité des cours dispensés dans les universités algériennes plutôt que d'aller se faire bourrer le crâne à l'étranger.
    Comme quoi, on peut décerner le prix de la plus grosse ineptie à un bleu. Bienvenue sur Forum Algérie man !!

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    les pays non anglo saxons sont tres desavantages, en effet les chercheurs ne publient pas en anglais

    ainsi le classement se basant sur les articles de recherche publies en ANGLAIS, les facs francaises ne se retrouvent pas avant la 500eme place, pour un pays qui produit regulierement des prix nobels, ca donne a reflechir...

    les facs algeriennes, et arabes sont d un niveau honorable, croyez moi, en ecoles d ingenieurs, en facs de medecine, ce ne sont ni les arabes, ni les algeriens qui manquent aux usa, au canada, en grande bretagne, et france.... !!!

    comme etudiants en second et troisieme cycle, et meme comme enseignants et maitres de conference!!!

    ils poursuivent leurs cursus scolaires sans problemes aucuns, ce qui relativise beaucoup la difference supposee ENORME de niveau entre universites algeriennes et nord-americaines

    au contraire je ne donne pas cher d un etudiant candien ou americain a l usthb...ils seraient bons derniers de promotion

    encore une fois les journalistes algeriens (et ceux qui relaient leurs salades danalphabletes incultes) font la preuve de leur incompetence gigantesque, de leur ignorance totale de l universite algerienne, europeenne et nord americaine

    le journalisme c est de l investigation, de la recherche et des enquetes, pas du recopiage des anneries glanees sur le net...


    pour moi ce genre classement reflete plutot le niveau du journalisme en algerie, pas celui des universitaires qui peuvent en remontrer a bien du monde en occident
    Dernière modification par hugochavez59, 27 juin 2010, 21h16.

    Laisser un commentaire:


  • ETTARGUI
    a répondu
    Je sors ya j'maâ. Le niveau b'da yahbett... Je suis persuadé que certains discours sur FA sont tout à fait compatible avec "les orientations" de ceux qui nous gouvernent! Pauvre Algérie!

    Laisser un commentaire:


  • ETTARGUI
    a répondu
    Bledford
    Il est évident que le nombre (et la qualité) des publications est le critère le plus facilement quantifiable pour juger une université. Si on isole nos labos, les universités perdront leur crédibilité et les étudiants (et les chercheurs) auront encore plus envie de partir à la recherche d'université mieux classées.
    Tout à fait Bled ! Et si l'on veut considérer la question de ce point de vue, il n'y a pas photo ! la meilleure université algérienne est classée au delà de la 6000e place (il n'y a pas de zero en plus), et même à l'échelle africaine, elle occupe quelque chose comme la 30e place... C'est décourageant!

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X