Annonce

Réduire
Aucune annonce.

40 députés UMP contre l'invitation de Bouteflika

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 40 députés UMP contre l'invitation de Bouteflika

    Bonjour,

    Suite à l'article ci -dessous, je me demande quant est ce que la relation franco-algérienne pourra tourner la page et ourvrir un nouveau partenariat bénéfique pour les deux parties.



    40 députés français protestent contre l'invitation de Bouteflika à la célébration de Toulon

    PARIS, 20 juil 2004 (AFP)
    Une quarantaine de députés UMP a adressé une pétition au ministre des Affaires étrangères pour protester contre l'invitation du président algérien Abdelaziz Bouteflika aux cérémonies de commémoration du 60ème anniversaire du Débarquement de Provence, le 15 août à Toulon.
    Ces députés "s'indignent de cette invitation de la France", estimant que "cette visite officielle représente une insulte à la mémoire de ceux qui sont tombés pour libérer la France et que M. Abdelaziz Bouteflika a toujours ignorés, voire bafoués", ont annoncé mardi, dans un communiqué, deux députés à l'origine de cette initiative, Claude Goasguen (Paris) et Geneviève Lévy (Var).
    Les signataires de la pétition adressée à Michel Barnier "demandent solennellement que soient faites des annonces permettant de régler des questions laissées en suspens depuis des années".
    Ils citent notamment "le respect des accords d'Evian et plus particulièrement la libre circulation des harkis entre l'Algérie et la France, la coopération sur le sort des disparus et l'ouverture complète des archives algériennes concernant cette période".
    Parmi les signataires figure notamment l'ancien ministre et candidat à l'Elysée Alain Madelin
    “If you think education is expensive, try ignorance”
    Derek Bok

  • #2
    Hypocrisie qd tu nosu tiens ...
    Si on avait eu un autre président, leur réaction aurait été la même.
    Je pense qu'ils en veulent plus à l'Algérie qu'à Boutef.

    Commentaire


    • #3
      Hypocrisie qd tu nosu tiens ...
      Si on avait eu un autre président, leur réaction aurait été la même.
      Je pense qu'ils en veulent plus à l'Algérie qu'à Boutef.
      en effet ! au debut de l'article j'etais pret a saluer cette initiative ! naif, je croyais (avant d'aoir tout lu) qu'il s'agissait de condamner la dictature en algerie !

      moi je dis non à l'invitation de boutef parce que ce gars est un facho qui n'a rien à voir avec les valeurs pour lesquels les soldats de l'epoque se sont battus ...... mais certainement pas pour les harkis ou les anciens combattants francais !!!!

      ps : boutef a fait egorger des harkis il me semble .... est-ce vrai ??? ma memoire flanche !

      Commentaire


      • #4
        Entre l'hypocrisie des élus UMP et l'arrogance du dictateur algérien, la "politique saine" entre deux pays historiquement liés, devient un grand mot!

        Commentaire


        • #5
          une insulte à la mémoire de ceux qui sont tombés pour libérer la France
          Ils sont certes tombés pour la France ,mais ces gens croupissent encore dans des ghetos tous commes citoyens de deuxième zone ;sans cautionner le comportement barbare du gouvernement algerien envers ces pauvres bougres il y a de quoi s'indigner devant ce semblant de regain des valeurs humanistes et autres balivernes dont se nourit la classe plolitique Française
          Lamentable
          Dites-le aux autres ...

          Commentaire


          • #6
            Modéré par Sentenza
            Va insulter les algériens ailleurs

            Commentaire


            • #7
              C'est hallucinant (et révoltant), je ne suis pas fan de Boutef', mais en tant que président, il représente l'Algérie, ceux (UMP compris) qui ne respectent pas ça, ne respectent pas l'Algérie, et donc ils ne respectent pas TOUS les Algériens.
              Et je ne parle pas des Algériens morts pour une France libérées des nazis.
              Ce qui fait que nous sommes deux fois insultés.
              Quand pour les cérémonies du Débarquement on invite les Américains et les Anglais en s'extasiant (en oubliant un peu les Algériens, Marocais, et autre Africains), nous sommes encore insultés.
              TROIS FOIS INSULTES.

              Donc, je suis d'accord avec ce qui a été dit: ce n'est pas Boutef' qui coince dans la gorge de ces quelques messieurs de l'UMP (et autres), c'est l'Algérie et les Algériens qui les étouffent.

              Mais bon, quand on voit à quel moment et pourquoi la France a envahit notre terre, et ce après des siècles de collaboration fructueuse avec les Algériens... il ne faut pas s'étonner.
              mes deux plus grandes passions sont: ALGER, et l'ALGERIE.

              Commentaire


              • #8
                Que dire du fait que des soldats algériens ont participé au débarquement de provence? Il est normal que les Algériens soient représentés dans ce genre de cérémonie. Alors qu'on hésite pas à inviter pour le débarquement de Normandie le président de l'Allemagne.
                Et après, ce sont des juifs et des français de souche qui nous attribuent la haine
                Il valait peut-être mieux ne pas m'avoir lu

                Commentaire


                • #9
                  Ben Bella, aurait pu être présent aux cérémonies

                  ALGER (AP) - La participation d'Abdelaziz Bouteflika aux commémorations du Débarquement en Provence a suscité la polémique. Mais un autre président algérien, le premier chef de l'Etat, Ahmed Ben Bella, aurait pu être présent aux cérémonies: en tant qu'ancien combattant médaillé de l'armée d'Italie et de la campagne de France.
                  Le Quotidien d'Oran estime que Ben Bella a pleinement sa place à Toulon, pour cause de «brillants états de service» rappelés par le maréchal Juin.
                  Le journal souligne qu'en 1940, soldat du 14ème régiment d'infanterie alpine, Ahmed Ben Bella obtint la Croix de guerre pour avoir abattu un Stuka dans le port de Marseille.
                  Puis il participe comme sergent à la bataille de Monte Cassino, le Verdun du front italien, où il sauve la vie de son officier, Offel de Villaucourt.
                  Ahmed Ben Bella, quatre fois cité, dont deux fois à l'ordre de l'armée, reçoit la Médaille militaire en présence du général De Gaulle, lors de la prise d'armes du 14 juillet 1944, qui consacre le sacrifice des combattants d'Afrique du Nord en Italie.
                  Un mois plus tard, le 15 août, les mêmes soldats débarquaient sur le rivage varois, dans le cadre de l'opération Dragoon.
                  Engagés pour libérer la France, beaucoup d'entre eux, notamment les Algériens, déchantèrent rapidement. Car, le 8 mai 1945, le jour même où le monde célébrait la victoire sur le nazisme, une répression féroce et sanglante s'abattait, notamment dans les régions de Kherrata et Sétif, dans l'est algérien, sur des manifestants algériens espérant que la Libération de la France amènerait simultanément la libération de l'Algérie du joug colonial. AP
                  L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X