Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Droits de l’Homme en Algérie Le Département d’Etat américain dresse un tableau très sombre

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Droits de l’Homme en Algérie Le Département d’Etat américain dresse un tableau très sombre

    Le Département d’Etat américain a dévoilé, ce vendredi 8 avril, son rapport sur la situation des droits de l’Homme en Algérie pour l’année 2010. Au moment où, à Alger, Ahmed Ouyahia affirme que l’Algérie est un pays démocratique où les libertés politiques et d’expression sont garanties, Washington, se basant notamment sur des faits rapportés par la presse et les ONG, dresse un tableau de la situation des droits de l’homme et des libertés dans notre pays. Comme la Birmanie ou la Libye, le régime algérien ne respecte pas les droits de ses citoyens.
    Le rapport du Département d’État américain évoque des restrictions sur les libertés d’expression, de réunion et d’association qui ont considérablement « affaibli les activités des partis politiques et limité la capacité des citoyens à changer le gouvernement de manière pacifique via des élections ».

    Le rapport parle également d’exécutions arbitraires commises par les « agents du gouvernement » –comprendre : les forces de sécurité–, d’impunité officielle, d’utilisation excessive de la détention provisoire, de mauvais traitement sur des prisonniers et d’un manque d’indépendance de la justice. La corruption s’est généralisée dans un contexte d’absence de transparence. Le gouvernement a utilisé l’argument sécuritaire pour restreindre la liberté d’expression et de mouvement. Les droits des travailleurs sont soumis à des restrictions. Les femmes sont victimes de violence et de discrimination. Le salaire minimum national, de 15 000 dinars par mois, « ne garantit pas un niveau de vie décent pour un travailleur et sa famille ».

    Dans ce contexte, les violences continuent de faire de nombreuses victimes. Durant l’année 2010, « les forces de sécurité ont tué, blessé ou arrêté environ 1935 personnes soupçonnées de terrorisme », selon le rapport américain. Selon des ONG, les forces de sécurité utilisent les mauvais traitements pour obtenir des aveux, même si de telles pratiques sont officiellement interdites par la loi. L’impunité demeure un problème, ajoute le rapport. Les conditions de détention ne sont « généralement pas conformes aux normes internationales ». « La surpopulation demeure un problème dans de nombreuses prisons. Selon les défenseurs des droits de l’homme, la surpopulation carcérale s'explique en partie par l'utilisation excessive par le gouvernement de la détention provisoire », souligne le rapport.

    La Justice reste aux ordres même si la constitution prévoit un pouvoir judiciaire indépendant. « La Constitution prévoit le droit à un procès équitable, mais, en pratique, les autorités ne respectent pas toujours les dispositions légales concernant les droits des accusés », ajoute le document.


    Pressions sur la presse et surveillance d’Internet et des communications

    La Constitution algérienne garantit le droit à la vie privée. Mais dans les faits, cette disposition n’est pas respectée par le gouvernement, selon le rapport. « Selon des militants des droits de l’Homme, le gouvernement surveillait les communications d'opposants politiques, journalistes, défenseurs des droits humains, et terroristes présumés. Les agents de sécurité auraient fouillé les maisons sans mandat », affirme le rapport américain. L’accès à Internet est libre mais le gouvernement surveille les emails et les forums de discussions. Le gouvernement a indirectement censuré et intimidé des médias en les poussant à pratiquer l’autocensure, ajoute le rapport. Certains journalistes ont subi des représailles pour avoir critiqué des membres du gouvernement. Les ONG locales sont harcelées et le travail des ONG internationales est entravé, ajoute le document.

    TSA

  • #2
    terroristes présumés. Les agents de sécurité auraient fouillé les maisons sans mandat
    et ce sont les américains qui disent cela ils ont oublié la loi patriot
    "En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire" (G. Orwell)

    Commentaire


    • #3
      hier Human Watch Rights....aujourd'hui le Departement d'Etat américain......quelle part de decence reste t elle au regime algerien pour continuer à accuser ses voisins d'irrespect.........des DROITS DE L HOMME !

      on va voir les reactions !

      je crois que l'operation de charme et de chantage de ce regime vis à vis de conseil de securité .....comme d'habitude ....tombe à l'eau.....adieu veaux ...vaches....adieu les milliards des contribualbles algeriens qui partent en fumée....

      Commentaire


      • #4
        hier Human Watch Rights....aujourd'hui le Departement d'Etat américain......quelle part de decence reste t elle au regime algerien pour continuer à accuser ses voisins d'irrespect.........des DROITS DE L HOMME !
        alors vous avez fini votre séance de léchage quotidienne
        car on se demande nous aussi quelle part de décence vous reste t elle pour venir nous saouler après chaque séance de léchage de babouche

        Commentaire


        • #5
          Franchement tout ça nous le savons et en quoi ce qu'ils disent tout haut maintenant changerait la donne....pas plus tard que la semaine passée ils sont venu s'enquérir de nouveau marché pétrolier et vente d'armes sous prétexte pour mieux surveiller nos frontières...Tout ça c'est juste pour se donner bonne consciences...
          Et encore il n'ont vu aucun drapeau se faire bruler durant toutes les manifestations dans les pays arabes drôle de coïncidences d'habitudes les gens crient abat l'amerique lors de modaharatte et là cette phrase a disparu de la circulation...bizarre dites vous et bien c'est bizarre...
          Pour l'ânegerie nous avons un mot qui résume tout ça Hogra

          Commentaire


          • #6
            il adore le lechage mais pas de bottes

            Commentaire


            • #7
              la surpopulation carcérale s'explique en partie par l'utilisation excessive par le gouvernement de la détention provisoire »
              et qui obtiennent vite les faveurs de grâce de BOUTEFLIKA
              C'est dire que Human rights sous couvert de Ali YAHYIA ABDENOUR agissent comme tombent sous le coup de la déraison .

              FAUT VOIR DU Côté D'ISRAEL des Palestiniens qui se font casser les os à coup de pierre , qui sont privés d'eau et d'électricité et de nourriture .
              Faut empêcher les ARABES De versés leurs côtisations à l'ONU , c'est le but à atteindre , faut tout baliser et tout remettre en question
              faut aussi s'empêcher de déposer notre argent dans les institutions bancaires internationales . Agissons , agissons la guerre aux arabes est déclaré . faisons pressions sur eux , nationalisons notre gaz et pétrole , appelons nos compétences à rentrer aux PAYS . Relevons le défi

              Commentaire


              • #8
                Droits de l’Homme en Algérie Le Département d’Etat américain dresse un tableau très sombre

                ça serait bien aussi que la LADDH se mettent à compter le nombre de victimes irakiennes d'attentat à la bombe depuis l'intervention américaine en Irak en 2003 et que ce nombre soit publié quotidiennement dans les journaux algériens francophones, arabophones et sur internet.


                que le département d'Etat américain cesse de s'occuper de l'Algérie. on leur fournit du pétrole. non? ça serait bien qu'ils shut up!
                Dernière modification par Hyde, 09 avril 2011, 07h53.
                le DRS contrôle toute la Galaxie

                Commentaire


                • #9
                  Je pense que l'Algerie peut aussi faire un bilan des droits de l'Homme des USA sur les prisonniers présumés coupables et condamnés à mort mais surtout sa politique etrangère criminelle.

                  Commentaire


                  • #10
                    Aujourd'hui les USA ne font plus la loi dans le monde , le monde a compris par quel moyen ce pays a détruit des pays millenaires et petroliers comme l'iraq .

                    Commentaire


                    • #11
                      Je ne parle même pas de ces pseudo-ONG comme human right qui en fait sont tout sauf des organisations Non gouvernementales. Elles ne font justement que servir les interêts americains , ce sont des organisations espions prêtes à epingler les pays dans lesquels les USA ont des interêts et qui trouvent leur légitimité uniquement dans leur nom , qui n'est qu'un leurre.
                      Pourquoi dans nombre de pays africains on ne les entend pas alors que la misere et la corruption y est "décuplée" ..

                      Attention j'ai bien parlé de "pseudo-ONG" , une veritables ONG independante (pleonasme en principe) est par exemple medecin sans frontière ..

                      Commentaire


                      • #12
                        je viens tout juste de recevoir un message du QG du DRS sur Aknouna. on me charge de vous le transmettre. je ne sais pas ce que ça dit, c'est écrit dans une langue que je ne connais pas. je vous recopie texto le message:

                        "Human Right Watch was founded in reaction of extermination of north-american indians by the US army. and since the founding of human right watch, its members have a secret password. it is "never say never again!"

                        je ne sais pas si ça vous a aidé.
                        le DRS contrôle toute la Galaxie

                        Commentaire


                        • #13
                          pour revenir au topic....
                          Quid de la realité des droits de l'homme en algerie ?

                          Commentaire


                          • #14
                            Expert des Nations unies sur la liberté d’opinion et d’expression Frank La Rue à Alger

                            Expert des Nations unies sur la liberté d’opinion et d’expression Frank La Rue à Alger

                            Le Rapporteur spécial des Nations unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression, Frank La Rue, visitera pour la première fois l’Algérie du 10 au 17 avril 2011, suite à une invitation du gouvernement.

                            «Cette mission sera l’occasion pour moi de me forger une opinion éclairée sur la liberté d’opinion et d’expression en Algérie, en me permettant de recueillir des informations de première main auprès des personnes concernées», a annoncé l’expert indépendant des droits de l’homme, qui se rendra à Alger et à Oran.


                            Au cours de la visite, le rapporteur spécial rencontrera des représentants du gouvernement, des pouvoirs judiciaire et législatif, des médias, de la société civile, du système des Nations unies et d’autres organisations internationales basées en Algérie.

                            Une conférence de presse aura lieu le dimanche 17 avril à Alger au cours de laquelle le rapporteur spécial fera part de ses observations et recommandations préliminaires.


                            Les détails relatifs au lieu et à l’heure de la conférence de presse seront précisés ultérieurement par le bureau des Nations unies à Alger. Sur la base des informations recueillies pendant la visite, M. La Rue présentera un rapport contenant ses observations et recommandations finales lors d’une session ultérieure du Conseil des droits de l’homme.

                            Commentaire


                            • #15
                              Expert des Nations unies sur la liberté d’opinion et d’expression Frank La Rue à Alger
                              quelle est la nationalité de ce FranK La Rue? ne me dites pas qu'il est français.
                              le DRS contrôle toute la Galaxie

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X