Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le discours de Bouteflika

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le discours de Bouteflika

    A part la révision de la loi électorale et sur les partis politiques Bouteflika n'a rien annoncé de nouveau. On savait qu'il allait parler de la modification de la constitution sans nommer les points essentiels à modifier, laissant la tâche aux "experts de la loi". Sur ce qui se passe dans les pays frères arabes et voisins il préfère résumer et dire respecter la légitimité des pouvoirs en place, respecter la volonté des peuples et sans oublier de condamner les interventions étrangères, selon lui l'Algérie respecte les affaires intérieures des autres pays et les autres doivent pas s'ingérer dans nos affaires. Il n'a pas oublié aussi de parler des progrés économiques mais qu'il manque beaucoup à faire et a appellé les partis politiques à s'organiser et travailler ensemble pour préparer le rendez vous qui nous attend l'année prochaine pour les élections.
    C'est la copie conforme du discours de Chadli en 88, des promesses de changement mais Chadli au moins avait passé à l'action, cette fois-ci je pense c'est du bluff pour calmer les gens.
    Pas à la tique ..

  • #2
    Algérie: Le président Bouteflika annonce une révision de la Constitution



    Le 15.04.11 | 20h24 Réagissez

    Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a annoncé vendredi 15 avril une révision de la Constitution.

    Dans un discours télévisé adressé à la nation, le chef de l'Etat a annoncé, à cet effet, la création d'une commission constitutionnelle, à laquelle participeront les courants politiques agissants et des experts en droit constitutionnel.

    "Elle (la commission) me fera des propositions dont je m'assurerai de la conformité avec les valeurs fondamentales de notre société, avant de les soumettre à l'approbation du parlement ou par la voie référendaire", a-t-il expliqué.

    Le président Bouteflika a souligné que pour couronner l'édifice institutionnel visant à renforcer la démocratie, il importe d'introduire les "amendements nécessaires" à la Constitution du pays. "J'ai exprimé, à maintes reprises, ma volonté de faire réviser la Constitution et j'ai réaffirmé cette conviction et cette volonté à plusieurs occasions", a rappelé le chef de l'Etat.


    El Watan avec APS

    Commentaire


    • #3
      "J'ai exprimé, à maintes reprises, ma volonté de faire réviser la Constitution et j'ai réaffirmé cette conviction et cette volonté à plusieurs occasions"
      C'est lui même qui a bafoué cette constitution pour faire un pas en arrière vers la dictature..Ce qu'il promet c'est qu'il va la remettre comme avant 2009.
      Pas à la tique ..

      Commentaire


      • #4
        Le problème c'est que le Boutef qui a dernièrement tripoté la constitution a perdu toute crédibilité en cette matière.
        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Commentaire


        • #5
          La constitution était presque parfaite auparavant à part le point sur tamazight qui manquait, Bouteflika l'a touchée pour devenir une constitution digne d'une dictature avec une présidence à vie.
          La liberté de la presse était meilleure avant, c'est lui qui l'a muselée, ansi que les médias lourds.
          Ce qu'il nous promet c'est de retourner à l'époque de Zeroual, il appelle cela des changements pour avancer alors qu'il pouvait dire "on fera un pas en arrière pour devenir mieux que maintenant"
          Pas à la tique ..

          Commentaire


          • #6
            Bouteflika, DRS, Dégagez !!!!!!

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par bel-court
              A part la révision de la loi électorale et sur les partis politiques Bouteflika n'a rien annoncé de nouveau. On savait qu'il allait parler de la modification de la constitution sans nommer les points essentiels à modifier, laissant la tâche aux "experts de la loi". Sur ce qui se passe dans les pays frères arabes et voisins il préfère résumer et dire respecter la légitimité des pouvoirs en place, respecter la volonté des peuples et sans oublier de condamner les interventions étrangères, selon lui l'Algérie respecte les affaires intérieures des autres pays et les autres doivent pas s'ingérer dans nos affaires. Il n'a pas oublié aussi de parler des progrés économiques mais qu'il manque beaucoup à faire et a appellé les partis politiques à s'organiser et travailler ensemble pour préparer le rendez vous qui nous attend l'année prochaine pour les élections.
              C'est la copie conforme du discours de Chadli en 88, des promesses de changement mais Chadli au moins avait passé à l'action, cette fois-ci je pense c'est du bluff pour calmer les gens.
              merci bel-court pour le résumé car je n'avais RIEN compris.

              Commentaire


              • #8
                On savait qu'il allait parler de la modification de la constitution sans nommer les points essentiels à modifier, laissant la tâche aux "experts de la loi".
                C'est plutôt bien qu'il n'a pas parlé des points à modifier. Il a laissé cela aux partis politiques representés ou non parlement pour faire des propositions. Ca veut dire que plusieurs points peuvent êtres touchés sur propositions des partis.
                si on peut tromper beaucoup de monde quelque temps, ou tromper peu de monde longtemps, on ne peut tromper tout le monde tout le temps

                Commentaire


                • #9
                  Ce qui aurait été bien, c'est une assemblée constituante élue par le parlement.
                  Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                  Commentaire


                  • #10
                    Mais dites-moi mes amis, ces gens qui nous gouvernent, n'ont-ils pas affirmé il y a quelque temps que le peuple n'avait que des revendications socio-économiques ?

                    Pourquoi Bouteflika annonce des réformettes politiques ?

                    Commentaire


                    • #11
                      La constitution était presque parfaite auparavant à part le point sur tamazight qui manquait,
                      Tu te trompes:

                      Loi n° 02-03 du 27 Moharram 1423 correspondant au 10 avril 2002 portant révision constitutionnelle.

                      Le Président de la République,
                      Vu la Constitution, notamment ses articles 3, 174 et 176 ;
                      Après avis du Conseil constitutionnel ;
                      Après adoption par le Parlement en ses deux chambres ;
                      Promulgue la loi de révision constitutionnelle dont la teneur suit :
                      Article 1er. — Il est ajouté un article 3 bis ainsi conçu :
                      "Art. 3 bis. — Tamazight est également langue nationale.

                      L'Etat œuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national".

                      Art. 2. — La présente loi de révision constitutionnelle est publiée au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire.

                      Fait à Alger, le 27 Moharram 1423 correspondant au 10 avril 2002.
                      Abdelaziz BOUTEFLIKA.
                      el-mouradia.dz
                      (رأيي صحيح يحتمل الخطأ، ورأي غيري خطأ يحتمل الصواب (الامام الشافعي

                      Commentaire


                      • #12
                        Est ce que vous avez remarqué que le discours n'était pas du direct?
                        Pas à la tique ..

                        Commentaire


                        • #13
                          Elle (la commission) me fera des propositions dont je m'assurerai de la conformité avec les valeurs fondamentales de notre société
                          il se comporte toujours en tuteur ???
                          La mer apportera à chaque homme des raisons d'espérer , comme le sommeil apporte son cortège de rêves C.C.

                          Commentaire


                          • #14
                            Loi n° 02-03 du 27 Moharram 1423 correspondant au 10 avril 2002 portant révision constitutionnelle.

                            Le Président de la République,
                            Vu la Constitution, notamment ses articles 3, 174 et 176 ;
                            Après avis du Conseil constitutionnel ;
                            Après adoption par le Parlement en ses deux chambres ;
                            Promulgue la loi de révision constitutionnelle dont la teneur suit :
                            Article 1er. — Il est ajouté un article 3 bis ainsi conçu :
                            "Art. 3 bis. — Tamazight est également langue nationale.

                            L'Etat œuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national".

                            Art. 2. — La présente loi de révision constitutionnelle est publiée au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire.

                            Fait à Alger, le 27 Moharram 1423 correspondant au 10 avril 2002.
                            Abdelaziz BOUTEFLIKA.
                            el-mouradia.dz
                            Je disais que la constitution était presque parfaite auparavant (sous Zeroual) à part l'article sur tamazight qui a été ajouté ultérieurement. Mais Boutef l'a spoliée, donc elle était mieux avant.
                            Pas à la tique ..

                            Commentaire


                            • #15
                              Est ce que vous avez remarqué que le discours n'était pas du direct?
                              y avais plein de coupures et la journaliste avait les résumés tous prêts.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X