Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les coups fourrés d'El Gueddafi contre l'Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les coups fourrés d'El Gueddafi contre l'Algérie

    S’il y a un pays qui a vraiment souffert des agissements du fou El Gueddafi, c’est bel et bien l’Algérie.» C’est en ces termes qu’un ancien officier supérieur de l’ANP, sous le couvert de l’anonymat, a introduit le sujet sur les relations algéro-libyennes.

    Ses nombreux «coups fourrés», dit-il, ont fait de lui le chef d’Etat arabe le plus «redouté», notamment pour ses réactions «imprévisibles». «Maître des complots, il aiguise les rébellions touareg dans le Sahel, viole la frontière et finance des opérations militaires contre les intérêts du pays», explique notre source. «C’est durant les années 1990, au moment où l’Algérie faisait l’objet d’un embargo sans nom et avait le plus besoin de ses voisins, qu’ El Gueddafi lui a fait le plus de mal. Heureusement, à cette époque, le président Liamine Zeroual a eu des réactions courageuses et intransigeantes…», affirme l’ancien gradé de l’ANP. Il rappelle la position d’El Gueddafi vis-à-vis de la situation du pays au début des années 1990, en affirmant que ce «despote» avait accueilli plusieurs milliers de terroristes recherchés.

    Affaiblir l’Algérie

    «Ils étaient pris en charge par le régime qui les avait à l’œil. Il ne voulait pas qu’il y ait une quelconque relation avec les islamistes libyens. Il avait comme objectif de les utiliser comme moyen de pression et surtout de déstabilisation contre l’Algérie qui, à l’époque, était sur le point de régler la question de la rébellion touareg, alors que lui il faisait tout, avec l’aide des services français, pour maintenir le statu quo dans la région. La trame de fond de toute sa stratégie est d’affaiblir davantage le pays à travers l’implication des Touareg algériens dans le conflit», note notre interlocuteur. «El Gueddafi n’a jamais digéré le fait que feu Akhamokh, l’Aménokal des Touareg du Hoggar, a toujours refusé de le recevoir ou d’entrer dans ses complots. Il se tourne alors vers les terroristes islamistes qu’il accueille sur son territoire. Des centaines, devenus des milliers par la suite, sont pris en charge. Certains bénéficient d’un entraînement militaire en bonne et due forme. C’est d’ailleurs ces derniers qui ont franchi, l’été 1996, la frontière d’Illizi, en direction de In Aménas, avec comme mission de saboter la base de Sonatrach à In Aménas. L’alerte a été donnée et Zeroual en personne a donné l’ordre à l’état-major de l’ANP de bombarder le convoi à l’aide de l’aviation. Il y a eu des centaines de morts, dont des Libyens, sûrement des militaires qu’El Gueddafi n’a jamais réclamés…» Poursuivant son récit, l’officier raconte qu’une année plus tard, en octobre 1997, à la veille des premières élections pluralistes, les troupes d’El Gueddafi pénètrent dans le territoire national. «Il était minuit passé, et alors que les forces de l’ANP étaient occupées par le scrutin, des chars libyens franchissent le territoire. C’est l’état d’alerte à la 4e Région militaire. La riposte est fulgurante d’abord par les forces terrestres, mais aussi par les bombardiers de l’armée de l’air qui ont survolé durant des heures l’espace aérien libyen sur ordre de Liamine Zeroual. El Gueddafi a eu peur.»

    Les relations avec El Gueddafi ont changé

    Il a appelé Hosni Moubarak pour intercéder auprès de Zeroual, lequel a répondu : «Nous ne sommes pas une armée d’occupation, mais il faut qu’El Gueddafi reste tranquille sinon nous pouvons aller jusqu’à Tripoli, lui faire payer ses connivences avec les services français pour déstabiliser le flanc sud du pays», révèle la même source. Elle rappelle que c’est Liamine Zeroual qui a obligé El Gueddafi à s’acquitter d’une taxe annuelle de 500 millions de dollars, en dédommagement du pompage de l’eau du bassin d’Illizi, dans le cadre de son fameux «grand lac artificiel». «Des études ont montré que les 5000 milliards de mètres cubes d’eau de ce fameux grand lac étaient puisées de la nappe du bassin d’Illizi. Zeroual a envoyé un émissaire chez El Gueddafi, le sommant de payer pour l’eau qu’il pompe illégalement.


    Sachant qu’il a affaire à un militaire qui ne recule devant rien, El Gueddafi a proposé la somme de 500 millions de dollars, comme taxe d’exploitation annuelle à verser à l’Algérie et c’est pour mettre en exécution cet accord qu’une commission mixte algéro-libyenne a été installée quelque temps plus tard…», déclare l’officier. Avec l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, précise-t-il, les relations avec El Gueddafi ont changé. «En fait, Bouteflika a préféré plutôt l’avoir comme ami que comme ennemi, dans l’espoir de le retirer de l’influence des services français, notamment la DGSE. Il le ménageait d’une manière incroyable. Il lui a même facilité l’accès au marché algérien, puisque des sociétés appartenant aux Gueddafi ont investi dans l’hôtellerie et les banques…», note l’officier. Malgré cela, le côté «machiavélique» d’El Gueddafi a persisté. «Il a continué à jouer au pyromane avec la rébellion au nord du Mali et du Niger. L’argent qu’il a dépensé pour faire rallier les Touareg à sa stratégie est incroyable. L’été dernier, il a reconnu la marocaineté du Sahara occidental, et quelques mois après il a promis des fonds et de l’aide au Polisario.

    Quelques semaines avant les évènements, il avait déclaré qu’Al Qaîda n’existait pas et que c’est une création des Etats voisins. Visait-il l’Algérie ? Nous n’en savons rien. Toujours est-il qu’il continuait à faire dans la déstabilisation. Il a promis officiellement de libérer les 50 Algériens détenus en Libye, mais à la fin il conditionne leur transfert par la libération d’une vingtaine de terroristes libyens en prison en Algérie. Son départ est considéré comme une épine arrachée du pied de tous les régimes de la région. Le défendre aujourd’hui est impensable et inacceptable, sauf s’il y a des intérêts derrière. Cependant, nous avons des informations qui prouvent que derrière ce qui se passe en Libye, il y a quelque chose qui se trame contre l’Algérie. Elle est préparée par les mêmes laboratoires qui aidaient El Gueddafi à comploter contre le pays et l’avenir nous le dira. C’est pour cela que l’armée est actuellement en état d’alerte maximum…», conclut l’ancien officier, sans pour autant donner plus de détails.

    Salima Tlemçani - El Watan
    Dernière modification par djet 7, 25 avril 2011, 10h36.
    Tout systeme logique est nécéssairement incomplet

    Gödel

  • #2
    Quelques semaines avant les évènements, il avait déclaré qu’Al Qaîda n’existait pas et que c’est une création des Etats voisins.
    Ah bon? et bien maintenant Al Qaïda existe et... c'est lui-même! el kadhaffi en personne. même Ben Laden doit être épaté...

    Commentaire


    • #3
      Biensur, que Kadafi est le diable en personne. Tout les algériens le savent. Et dire que le gouvernement algérien l'aide, c'est de la pure propagande orchestrée par le CNT et leurs parrains.
      Il y'a un proverbe qui dit "wach tkhayer fi wlad el kalba, kamel klab" Que choisir entre les petits de la chienne, ils sont tous des chiens"

      Commentaire


      • #4
        on se savait pas que de vraies guerres ont eu lieus devant chez nous et en plein decenie noire ,ou toulmonde voulait la chutte de l"algerie mais elle est la encore debout et plus forte , merci general LIAMINE ZEROUAL et toi qui a sauve l'algerie des tangos et des autres conspirateurs
        Tout systeme logique est nécéssairement incomplet

        Gödel

        Commentaire


        • #5
          pourquoi la presse "algérienne" a toujours parlé des intentions du makhezen mais n'a jamais parlé de ces coup et le danger réel de kadafi??!
          et pourquoi en parler aujourd'hui?
          on peut connaitre la source dje7?

          Commentaire


          • #6
            Quelques semaines avant les évènements, il avait déclaré qu’Al Qaîda n’existait pas et que c’est une création des Etats voisins.
            Ah bon? et bien maintenant Al Qaïda existe et... c'est lui-même! el kadhaffi en personne. même Ben Laden doit être épaté...





            Ce que Kadhafi pensait en 2009 des Talibans, de Ben Laden et d’al Qaida.

            Aujourd’hui il agite le même épouvantail que les américains.

            Un dicton bien de chez nous :"Wassal el Kaddab aând Bab darou" ..


            AL QAIDA EST A NEW YORK !



            Dernière modification par sako, 25 avril 2011, 10h53.

            Commentaire


            • #7
              Cependant, nous avons des informations qui prouvent que derrière ce qui se passe en Libye, il y a quelque chose qui se trame contre l’Algérie. Elle est préparée par les mêmes laboratoires qui aidaient El Gueddafi à comploter contre le pays et l’avenir nous le dira. C’est pour cela que l’armée est actuellement en état d’alerte maximum…», conclut l’ancien officier, sans pour autant donner plus de détails.

              ce passage est plus important , non ??,

              Commentaire


              • #8
                Quel est l'interet de CNT d'accuser l'Algerie?Il faut etre credible,elle est dejà dans une mauvaise posture,comment voulez vous qu'elle cherche les ennuis avec les voisins et surtout l'algerie..et ses genereux qui sont toujours pret a faire des coups torudus
                Coucher du soleil à Agadir

                Commentaire


                • #9
                  Il y'a un proverbe qui dit "wach tkhayer fi wlad el kalba, kamel klab" Que choisir entre les petits de la chienne, ils sont tous des chiens"
                  salam nacera90 , mon père il sort cette expression a chaque fois qu'il y'a une élection au état-unis ou en israel

                  barak'allah fik

                  Ah bon? et bien maintenant Al Qaïda existe et... c'est lui-même! el kadhaffi en personne. même Ben Laden doit être épaté...
                  ta vue le drapeau , comme avatar que ta mis ces eu qui ont inventer cette organisation, ces eux qui ont financer jusque qu'il trahisse leur créateur , arabie -saoudite( roi ) et les état unis et israel sont les trois pays de malheurs pour les musulmans

                  il faut oeuvrer pour une paix durable dans le Monde. et pour ça, on peut compter sur l'oncle Sam
                  bravo la blague , mes la ont n'est pas dans la rubrique humour , mes la rubrique international , zerma sérieux
                  Dernière modification par maB2rOc, 25 avril 2011, 23h48.

                  Commentaire


                  • #10
                    on peut connaitre la source dje7?
                    Salima Tlemçani
                    Journaliste à El Watan.


                    Je l'ai toujours dit, qu'il soufflait le chaud et le froid :
                    L’été dernier, il a reconnu la marocaineté du Sahara occidental, et quelques mois après il a promis des fonds et de l’aide au Polisario.
                    Dernière modification par RoboCop, 25 avril 2011, 12h12.
                    Il y a des gens si intelligents que lorsqu'ils font les imbéciles, ils réussissent mieux que quiconque. - Maurice Donnay

                    Commentaire


                    • #11
                      Ce que dit le psychopathe de KADAFOU sur cette vidéo, n'est aucunement contradictoire par rapport à la réalité.

                      Je penses que KADAFOU "s'est même retenu" pour ne pas divulguer ouvertement des vérités sur l'implication directe des U.Sdans cette affaire !

                      Allez les gars !

                      Veuillez prendre le temps de revoir la vidéo précédente de ce KADAFOU, et comparez-la avec la vidéo qui suit :

                      http://youtu.be/6zgPW0SwJeo
                      Dernière modification par absent, 25 avril 2011, 12h49.

                      Commentaire


                      • #12
                        une autre histoire véridique et peut connu de ce maboul.

                        il avait dans les années 90 tentait de faire pression sur la tunisie en massant des troupes à sa frontière, alerte générale en algérie, survole des avions dz en tunisie, envoies de blindés à la frontière algéro-tunisienne.....

                        ben comme d'hab, ca l'a calmé.
                        "Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."
                        W.C

                        Commentaire


                        • #13
                          «Nous ne sommes pas une armée d’occupation, mais il faut qu’El Gueddafi reste tranquille sinon nous pouvons aller jusqu’à Tripoli, lui faire payer ses connivences avec les services français pour déstabiliser le flanc sud du pays»
                          A l'époque Kadhafi avait expulsé via la frontière sud des milliers d'Algériens sans aucune raison valable, d'aprés ceux qui vivaient labas c'était une minable affaire de vol commise par deux amis, un Algérien et un Marocain qui sont partis à l'aide de l'un de ses deux bateaux vers l'Italie. L'affaire avait suscité de vives réactions à Alger et dans la presse nationale mais bien sûr au sein du pouvoir ce n'est que les menaces futiles du genre " tais toi sinon on vient occuper ton pays en 24 heures", Kadhafi se trouvait en bonne situation par rapport à nous et nous envoyait ballader à chaque fois. Avec la venue de Boutef qui est un ancien ami des années 70 il a réchauffé les relations avec son pays.
                          Pas à la tique ..

                          Commentaire


                          • #14
                            Parait-il (c'est ce qu'on dit) au temps de Boumediène, il n'ouvrait pas sa gueule et se faisait tout petit, du coup, les Algériens qui vivaient en Libye étaient mieux considérés.
                            Il y a des gens si intelligents que lorsqu'ils font les imbéciles, ils réussissent mieux que quiconque. - Maurice Donnay

                            Commentaire


                            • #15
                              «C’est durant les années 1990, au moment où l’Algérie faisait l’objet d’un embargo sans nom et avait le plus besoin de ses voisins, qu’ El Gueddafi lui a fait le plus de mal. Heureusement, à cette époque, le président Liamine Zeroual a eu des réactions courageuses et intransigeantes…», affirme l’ancien gradé de l’ANP.
                              n'importe quoi....à ce moment là c'est lui qui était dans le collimateur du conseil de sécurité...asphyxié par un embargo qui l'a littéralement étranglé.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X