Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Alger-Marseille sur un bateau français : Une traversée en garde-à-vue

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Alger-Marseille sur un bateau français : Une traversée en garde-à-vue

    Des violences psychologiques, des menaces et une attitude scandaleuse du personnel de la SNCM à l’encontre des Algériens


    Marseille 20 avril. La simple traversée a viré au cauchemar à bord du Daniel Casanova de la compagnie française SNCM. Karima, qui a vécu avec son fils de sept ans ce «voyage de la haine aux aspects de Guantanamo» ne comprend pas les motifs de la haine raciste à huis clos. Elle raconte comment les Algériens furent maltraités par un personnel de bord en perte de repaires et sans le moindre indice de savoir-vivre habituel dans un bâtiment de croisière.« Dès l’instant où la galère française Casanova a quitté le port d’Alger, un climat de peur s’est abattu sur nous. On s’est vu confisquer notre liberté et notre fierté. Le personnel a subitement pris des allures de CRS en civil. On a été méprisés, injuriés, humiliés et parqués comme des prisonniers quadrillés par des interdits de bouger. Traités ouvertement avec méchanceté, nous étions sous un statut d’otages sans droit, obligés de garder le silence et de subir les cris vociférés par nos gardiens chauffés à blanc par la haine de l’Algérie».

    L’opération racket a commencé par la surtaxe pour l’affectation des cabines. Karima témoigne des déboires d’un malheureux vieillard malmené et traîné vers un bureau loin des regards sans le moindre respect à son âge. Il avait osé protester à l’idée d’être séparé de son épouse malade, sous l’emprise de la peur et ne parlant que le kabyle. Il avait pourtant payé une cabine à deux. Les enchères sont montées jusqu’à 200 euros. La tactique mafieuse était simple : imposer la séparation des familles et proposer une surtaxe pour les remettre ensemble.En guise de repas chaud, une viande nauséabonde de mouton a été proposée pour 30 euros.
    Personne n’a osé toucher aux plats servis et payés. Tétanisés par l’ambiance carcérale, les malheureux «touristes» ont préféré le silence. Seules deux ou trois femmes ont osé lever le ton sur la qualité douteuse de cette cuisine française : «Vous voulez du halal ? On vous sert du halal, à bouffer ou à laisser», réplique le chef de rang avec un sourire de pervers.

    A Marseille, ce fut le couronnement. Les passagers, chargés de leurs bagages, sont passés par des dédales sinueux pour accéder au poste de contrôle. «Ne vous plaignez pas, leur lance un membre de l’équipage. En été, on vous promet 10 kilomètres de marche à pied». Au poste de police, nos compatriotes ont eu droit à un accueil de la «sauce» sécuritaire. Les escadrons de policiers, visiblement excités, pointent leurs armes, le doigt sur la détente et canon dirigé sur les têtes. Cela se passe en avril 2011. La guerre d’Algérie est finie depuis 40 ans. En principe.


    Rachid Lourdjane

    El Watan

  • #2
    Est-ce vrai ce qui est écrit !? Waooo !

    J'arrive difficilement à croire à ce qui s'est passé sur ce bateau ! Non !

    Ce n'est pas un traversée çà. C'est un cauchemard !

    Une enquête doit être diligenté pour tirer au clair ces comportements scandaleux et exiger des sanctions exemplaires des responsables de la SNCM et surtout des dédommagements pour les voyageurs malmenés !

    Commentaire


    • #3
      j'ai du mal à croire à cette histoire !!

      en dirait un scénario tirer d'un film !!


      jamais dans l'histoire de l'humanité une compagnie de transport ne peut se permettre ce genre de monstruosité sans être puni !!
      ou bien on vit dans un monde de chaos , où c'est la loi de la jungle qui prime !!

      Commentaire


      • #4
        En plus c'est rapporté par un journal...
        les autorités algérienne devrait délégué un représentant tout de suite faire une visite de réclamation a l'ambassade de France a Alger pour leur mettre les point sur les I...
        Le mieux c'est un boycott de cette compagnie pendant un temps pour lui faire comprendre que son personnel dépasse les limites de sa fonction...

        Commentaire


        • #5
          Détailles

          Ça jase bien, mais en définitif la dame n'a pas dit grand chose ! Que s'est-il passé exactement, à elle et à son môme de 7 ans ?
          "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

          Commentaire


          • #6
            je suis séptique à cette histoire , je doute fort de la veracité des faits !!
            Plus profondément le chagrin creusera votre être , plus vous pourrez contenir de joie "Gibran Khalil Gibran"

            Commentaire


            • #7
              Un bateau de pirates somaliens !
              وإن هذه أمتكم أمة واحدة

              Commentaire


              • #8
                Je n'y crois pas... Ayant deja pris le Bateau, c'est plus le personnel qui est maltraité par les passagers Algériens que le contraire....J'ai du mal à croire que tout ça s'est produit sans que personne ne réagisse...

                Commentaire


                • #9
                  tout est possible..

                  Commentaire


                  • #10
                    Alger-Marseille sur un bateau français : Une traversée en garde-à-vue

                    très étrange cet histoire?
                    attendons d'en savoir plus.

                    Commentaire


                    • #11
                      Mouais ... ça me paraît un peu gros

                      Commentaire


                      • #12
                        :22: je prendrai le bateau bientôt avec SNCM, si ce le cas je vais prendre un camera cacher de quoi diffuser sur facebook
                        If you want to go fast go alone, if you want to go far go together....
                        You have to have a dream so you can get up in the morning....

                        Commentaire


                        • #13
                          Pour avoir pris des bateaux de la SNCM et fais plusieurs traversées, je me sens en droit d'affirmer que cet article est un tissus de bobards! Voila sans doute un khoroto à qui on a pas accordé ses quatre volontés et qui se met à raconter du n'importe quoi!
                          "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

                          Commentaire


                          • #14
                            C'est marrant car lorsqu'il s'agit d'histoires insignifiantes vous faites marcher votre jugeote. Mais quand il s'agit d'affaires de loin plus incroyables là vous gobez. La seule variable entrant en jeu étant le rabâchage médiatique...
                            Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas? S21 V30

                            Commentaire


                            • #15
                              C EST PATHETIQUE ,mais comprehensible , c est vraiment la crise

                              generalisee d abord financiere et en plus l humiliation.....

                              De peuple conquerant et fier.Nous sommes devenus conquis et humilies

                              Et cerise sur le gateau ,on philosophe,on se complaient sur notre sort,

                              preparons nous cet ete au marathon des 10 kilometres................

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X